À deux jours du scrutin présidentiel, le FBI a rendu les conclusions de son enquête sur l'affaire des emails d'Hillary Clinton. La candidate démocrate ne sera pas poursuivie.

« Au terme de notre enquête, nous maintenons les conclusions exprimées en juillet au sujet de la secrétaire d’état Clinton.  » Il aura fallu attendre l’avant-veille du scrutin présidentiel pour connaître le verdict très attendu du FBI sur les emails d’Hillary Clinton découverts fin octobre sur l’ordinateur de son ancienne collaboratrice, Huma Abedin, dans le cadre d’une enquête sur son mari, Anthony Weiner, soupçonné d’avoir envoyé des SMS à caractère sexuel à une mineure.

Cette trouvaille avait relancé l’investigation du service fédéral visant à déterminer si la candidate démocrate avait stocké des documents confidentiels sur le serveur de messagerie privée qu’elle utilisait à titre professionnel à l’époque où elle était secrétaire d’état de l’administration Obama, entre 2009 et 2013.

FBI-1900

Pas de nouvelle découverte pendant l’enquête

La candidate démocrate, qui a reconnu que son comportement manquait de prudence, avait elle-même alimenté la suspicion en faisant supprimer par son équipe 32 000 emails « privés ». Les investigations de ces dernières semaines visaient à en retrouver une partie sur l’ordinateur d’Huma Abedin pour s’assurer de leur véritable nature mais, d’après une source citée par le New York Times, il s’agissait soit de messages à caractère personnel, soit des mêmes mails que ceux consultés par le FBI il y a quelques mois

L’annonce de ces nouvelles investigations par le président du FBI, James Comey, avait alimenté la polémique sur une éventuelle prise de position de l’agence dans l’élection présidentielle. Donald Trump, qui a transformé l’affaire des emails en véritable argument de campagne anti-Clinton, n’a pas réagi officiellement à cette annonce mais deux phrases prononcées par le candidat à Minneapolis, dimanche, y faisaient directement référence : « [Hillary] est protégée par un système corrompu. Elle fera longtemps l’objet d’enquêtes. »

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés