La plateforme « Besoin d'un Toi » sera lancée à la fin du mois d'octobre. Cette application permettra à chacun de participer librement à une initiative de bénévolat visant à donner un soutien important aux sans-abris, surtout pendant l'hiver.

C’est presque l’hiver et le froid glacial commence lentement à envahir les rues, les places et les parcs. La chance d’avoir un chauffage n’est pas partagée par tous. Selon le rapport 2016 sur l’état du mal-logement en France publié par la fondation Abbé Pierre, il y aurait au moins 2 000 morts dans la rue chaque année ; surtout à cause de maladies respiratoires et digestives, de troubles d’alimentation et de maladies de la peau.

En outre, toujours selon le document, 12 millions de personnes vivent dans une situation de fragilité par rapport au logement et 3,8 millions sont mal-logés ou sans logement personnel. De plus, le nombre de SDF aurait connu une augmentation de 50 % entre 2001 et 2012. Pour ne rien arranger, selon la fondation Abbé Pierre, le gouvernement ne s’engagerait pas à organiser des mesures drastiques et à long terme pour résoudre ce genre de problématique sociale : les démarches sont lentes et peu efficaces.

Combattre l’isolement des sans-abris avec une app

Une nouvelle application pourrait peut-être apporter un changement considérable dans la vie des gens des rues — si elle est bien gérée et efficacement organisée. Son nom ? « Besoin d’un toi ». C’est une application pour smartphone qui sera lancée fin octobre 2016 et qui a été conçue par le collectif « Merci pour l’invit’ », organisé par un professeur de l’Université de Bordeaux, Pascal Pistone, un cogérant du bar bordelais le « Quartier Libre », Julian Lopez, et une maîtresse de conférence spécialisée dans le multimédia, Sandrine Décembre. Cette dernière, aurait développé l’app avec trois de ses anciens étudiants.

Le concept de cette app est très simple : combattre l’isolement et les difficultés qui se présentent dans la vie de chaque habitant des rues. En effet, l’application, qui s’inspire beaucoup de AirBnb, permettrait aux sans-abris de trouver un hébergement pendant une ou plusieurs nuits chez quelqu’un, de recevoir un repas ou même, tout simplement, un café bien chaud ou une discussion agréable avec un bénévole. Les sans-abris ne recevront pas seulement un toit où dormir, mais aussi un peu de chaleur humaine, une rencontre qui peut interrompre leur monotonie quotidienne et solitaire.

En effet, selon les paroles de Sandrine Décembre dans une interview du Figaro, cet app est totalement multi-tâches, puisqu’on peut même donner des bons pour aller chez le coiffeur ou pour commencer des cours de chant ou de guitare. Cette initiative ne s’occupe pas seulement d’une nécessité pragmatique et concrète, mais aussi d’un côté plus humain et fraternel, en donnant à ces personnes à l’âme percée par la solitude et la souffrance de l’espoir pour l’avenir et pour un nouveau commencement.

sans-abris-numerama
Tentes à Paris. Crédits : Nelson Minar

Une inscription simple

Tout le monde peut s’inscrire gratuitement : pour s’enregistrer il faut seulement une carte d’identité. Et pour les SDF ? Selon les mots du professeur de musique, presque tous les sans-abris auraient à disposition un smartphone aujourd’hui et, de plus, la plupart des organisations de bénévolat devraient encourager ces derniers à l’utilisation de l’application.

De l’autre côté, le système s’appuie sur un réseau peer-to-peer, où chacun peut commenter les fichiers et donner un jugement sur les individus à héberger, en évitant des situations dangereuses et compliquées : la sécurité est importante.

Toujours selon Pascal Pistone, la communauté de l’app compte déjà environ 2 000 personnes prêtes à s’engager dans cette mission version smartphone. Le constat donné au Figaro par Sandrine Décembre est intéressant à considérer : « si un tiers des Français offrait chaque année une nuitée à une personne sans-abri, il n’y aurait plus une seule personne à la rue  ». Cela fait réfléchir à la fois sur le potentiel de ce genre d’app et sur celui d’une population disposée davantage à participer à ce genre d’initiatives.

La communauté de l’app compte déjà environ 2 000 personnes prêtes à s’engager

En réalité, d’autres apps similaires ont été lancées, comme par exemple Homeless Plus qui géolocalise les sans-abris et identifie leur besoin et leur bien-être, toujours à travers l’appui d’un réseau social de bénévoles. Cette application est gratuite et disponible sur iOS et Android.

Ainsi, si l’on veut faire quelque-chose d’important pour quelqu’un de moins chanceux que nous cette année, il y a déjà de bonnes options pour commencer.

L’application « Besoin d’un Toi » sera testée pendant la fin du mois d’octobre. La plateforme nécessitera un support solide et bien organisé pour déployer tout son potentiel. En effet, Pascal Pistone devrait même rendre visite au pape pour présenter sa nouvelle application et recevoir son soutien.

On ne peut que souhaiter qu’une telle initiative porte ses fruits.

Save

Save

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés