Abou Sin était devenu une star dans le web arabophone, en ayant publiquement noué une vraie-fausse relation amoureuse avec une Youtubeuse américaine. Arrêté dimanche par la police de Rihad, il risque jusqu'à trois ans de prison.

L’Arabie Saoudite démontre une nouvelle fois le peu de tolérance dont elle fait preuve à l’égard de la liberté d’expression et de des penchants occidentaux d’une partie de sa population. France 24 raconte ainsi qu’un jeune internaute saoudien de 19 ans a été arrêté dimanche par la police et qu’il risque désormais jusqu’à trois ans d’emprisonnement, parce qu’il aurait fait « offense à la charia » à travers des vidéos extrêmement populaires, qui le montraient flirtant avec une YouTubeuse américaine.

Abou Sin, dont le surnom veut dire « édenté » en raison de sa dentition qui fait tout son charme, était devenu une véritable star du web arabophone en faisant la cour dans un anglais approximatif à Christina Crockett, une YouTubeuse californienne de 21 ans qui dispose également d’une chaîne sur la plateforme YouNow, spécialisée dans les diffusions en direct.

C’est là que les deux tourtereaux discutaient en direct devant les internautes, et qu’ils avaient noué autour d’eux une grande communauté de fans. Leurs vidéos vues en direct par des milliers de followers étaient aussi reprises sur YouTube, dans un mélange de rires, de moquerie et de tendresse :

Mais ce flirt avec une jolie occidentale au décolleté toujours plongeant a visiblement déplu aux autorités saoudiennes, qui ont fini par s’agacer de la popularité du jeune Abou Sin. C’est que là bas, on ne plaisante pas avec la prétendue « influence néfaste » que peuvent avoir ce genre de vidéos sur les jeunes du pays — dans les cas les plus graves aux yeux du royaume, cela peut même aller jusqu’à condamner à mort des poètes apostats.

Dimanche, la police de Riyad a donc interpellé l’internaute édenté à la chevelure prononcée, alors qu’il était en voiture avec deux amis… et en direct sur YouNow. L’arrestation a été vue en live par les internautes qui suivaient sa discussion, non pas avec Christina Crockett, mais avec un Kowëitien. L’arrestation a lieu ci-dessous à 6’52 », devant les yeux amusés de son interlocuteur qui ne comprend pas tout de suite le sérieux de la situation, avant que les deux amis viennent (à 10’47 ») lui expliquer qu’Abou Sin a été conduite au commissariat :

Le média local Okaz rapporte que dans un communiqué la police de Rihad a « souligné l’importance de la coopération de tous pour préserver les valeurs et signaler sans délai à l’autorité compétente tout ce qui pourrait porter atteinte à ces valeurs afin de préserver la sécurité de la communauté ».

Selon les charges retenues contre lui, le jeune homme risquerait entre un et trois ans de prison, notamment pour des « enregistrements offensants pour la loi et la morale publique ».

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés