Si les chiens renifleurs de drogue, d'explosifs et d'armes à feu sont connus, ceux qui sont capables de repérer des cartes SD et des clés USB le sont moins. Il en existe aux États-Unis.

Si vous avez déjà traversé la frontière ou visité certains lieux publics très fréquentés, vous avez certainement déjà croisé des équipes cynophiles en patrouille. On a tous en tête cette image du maître-chien qui dirige son fidèle compagnon dans les travées d’un stade à la recherche d’un explosif ou du toutou qui passe son museau dans les bagages d’un touriste pour vérifier qu’il n’y a aucun produit stupéfiant.

On le devine, ces chiens sont avant tout formés pour détecter des produits prohibés (on peut ajouter à cette liste les armes à feu). Il existe toutefois des représentants de l’espèce canine qui sont aussi en mesure de repérer la présence de clés USB et des cartes SD et, plus généralement toutes sortes d’éléments informatiques. Comment ? En reniflant les composants chimiques.

cle-usb-1900

Ces chiens ne courent pas les rues. Aux États-Unis, raconte, Deep Dot Web, il existe neuf chiens qui sont certifiés pour cette tâche. Une façon pour la police de disposer d’un outil pour retrouver plus rapidement certains petits périphériques qui pourraient être cachés dans un domicile en cours de perquisition ou qui pourraient être simplement ratés lors de la fouille.

Pour obtenir l’un des ces animaux, poursuit le site, il a fallu débourser 10 000 dollars. Un prix qui inclut manifestement toute la formation nécessaire pour que le chien apprenne à reconnaître certaines émanations que peuvent dégager des composants aussi minuscules. Et cela paie : l’un de ces chiens a déjà montré son efficacité dans plusieurs enquêtes liées à de la pédopornographie.

Et en France ?

En France, il existe évidemment des brigades cynophiles mais elles sont spécialisées dans la détection de produits prohibés (explosifs, armes à feu, drogues). La page consacrée aux maîtres de chien rattachés à la douane ne mentionne pas de compétences similaires à ce que l’on peut trouver outre-Atlantique. Contacté par Numerama, la police nationale n’a pas été pour l’instant été en mesure de nous renseigner.

Dans le cadre de l’état d’urgence, et plus généralement en cas d’intervention dans un foyer à la recherche d’éléments utiles à l’enquête, ces chiens pourraient s’avérer très utiles pour trouver des périphériques qui pourraient échapper aux forces de l’ordre. Les ordinateurs ne manqueront pas d’être repérés, mais dans le cas des cartes SD et des clés USB, c’est plus délicat. D’où l’intérêt de chiens spécialisés.

À lire sur Numerama : État d’urgence et copie des données informatiques  : le cadre prévu par le gouvernement

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés