Racheté en avril dernier par son concurrent britannique, le site Captain Train va prendre le nom de Trainline dès la rentrée.

Comme tout changement, il sera probablement regardé avec amertume par ceux que la force des habitudes rend allergique aux évolutions. Mais c’était à attendre, depuis le rachat qui a fait passer la startup sous pavillon britannique, en avril dernier. Capitaine Train, qui s’était déjà renommé « Captain Train » pour gagner l’attention du marché international, va très bientôt changer de nom pour prendre celui de son acquéreur londonien : Trainline.

Oui, c’est moins fun.

«  À partir de la rentrée, Captain Train deviendra donc Trainline. Notre site et nos applications vont changer de nom et de couleurs, mais vous reconnaîtrez vite l’expérience Captain Train sous le vernis vert-menthe de Trainline. Nous n’avons pas prévu de bouger le moindre pixel, il s’agit d’un simple coup de peinture, pour que l’apparence des services Trainline soit la même des deux côtés de la Manche », veut rassurer l’équipe du site français.

captaintrain
L’interface très intuitive de Captain Train, qui devient Trainline.

Captain Train s’est en effet imposé grâce à son interface sans pareil, d’une efficacité redoutable pour qui souhaite réserver un billet de train sans fioritures, le plus rapidement et facilement possible. S’il est à craindre qu’à terme l’interface de Captain Train soit fusionnée avec celle (à nos yeux plus complexe) de Trainline, pour l’instant rien n’est annoncé dans ce sens. Ce serait toutefois une étape on ne peut plus logique pour rationaliser les investissements et se concentrer sur une seule version du site de Trainline pour l’ensemble des pays.

«  Nous faisons désormais partie du groupe Trainline, certes, mais notre mission et nos valeurs ne changent pas. Nous allons continuer nos efforts pour devenir le site préféré des Européens qui souhaitent acheter des billets de train. En clair, tout ce qui nous tenait à cœur du temps de Captain Train reste plus que jamais d’actualité avec Trainline », promettent les fondateurs du site.

L'interface de Trainline
L’interface de Trainline

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés