L'ONG britannique ActionAid attire l'attention sur le problème des mutilations sexuelles féminines, en demandant à des Youtubers de couper leurs vidéos.

Pour aider à lutter contre les mutilations sexuelles féminines, dont la plus célèbre est l’excision, l’association britannique ActionAid a lancé avec l’aide de Youtubers influents une campagne de communication originale, intitulée « coupe brutale ». Comme son nom l’indique, son principe symbolique consiste à couper brutalement une vidéo pour en retirer une partie et la remplacer par un spot de sensibilisation.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), « plus de 200 millions de jeunes filles et de femmes sont victimes de mutilations sexuelles pratiquées dans 30 pays africains, du Moyen Orient et de l’Asie où ces pratiques sont concentrées ». Contraires aux droits de l’homme et héritées de traditions profondément discriminatoires et dangereuses, ces mutilations peuvent prendre différentes formes : clitoridectomie, excision, infibulation, cautérisations,… Elles engendrent ensuite de très nombreuses conséquences physiques douloureuses, mais aussi bien sûr psychologiques.

Au Kenya, une « saison des mutilations » commencerait au début du mois d’août. C’est donc pour sensibiliser au problème, et lever des fonds pour financer des refuges pour filles au Kenya, que ActionAid a lancé cette campagne. Vous pouvez en voir l’effet sur cette vidéo de la vloggueuse Scola Dondo, qui coupe sa vidéo à 4″56 :

L’organisation britannique a également mis en ligne un outil qui permet aux YouTubers de participer facilement à la campagne. Il suffit de glisser-déposer sa vidéo sur le site, et la coupe sera automatiquement effectuée avec le clip de campagne. Malin.

video-cut

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés