SAIP, pour Système d'alerte et d'information des populations, est une application lancée par le gouvernement pour prévenir les Français en cas de catastrophe, qu'il s'agisse d'un attentat, d'un accident nucléaire ou chimique ou d'une rupture de barrage.

Depuis ce matin, vous pouvez télécharger sur l’App Store et le Play Store une application qui reprend l’acronyme d’un service du ministère de l’intérieur : SAIP. Ce sigle, c’est ce que le gouvernement a trouvé de mieux pour nommer son Système d’Alerte et d’Information des Populations. Le fonctionnement de l’application est rudimentaire : en cas d’urgence liée à une catastrophe, elle affichera des informations contextuelles pour les gens se trouvant dans une zone à risque. Quand il n’y a, par chance, rien à signaler, l’application rappelle les conseils de base pour faire face à quatre types de situations : un attentat, un accident nucléaire, une attaque ou un accident chimique et une rupture de barrage.

Côté technique, il faut reconnaître que l’application est bien faite. Elle vous demande un accès à vos notifications et à votre géolocalisation pour vous alerter en direct en cas d’urgence à proximité de vous. Une fois la configuration initiale effectuée, toutes les informations pratiques se trouvent sur un même écran et vous pouvez accéder via un menu aux conditions générales d’utilisation. Un dernier menu, enfin, vous permet de configurer des lieux à surveiller, par exemple pour être informé en direct de ce qu’il se passe à proximité de vos proches s’ils n’habitent pas dans le même coin que vous.

saip1

En cas d’urgence, ce que nous ne voulons évidemment pas avoir à tester de si tôt, l’application virera au rouge et un message « Je m’informe » sera alors affiché sur l’écran principal. Il donnera accès à toutes les informations officielles sur un événement en cours, en plus des conseils pour se protéger au mieux.

Sur le fond, on ne peut que saluer l’initiative du gouvernement pour les choix qui ont été faits. En effet, un système d’alerte aux populations n’est pas quelque chose de nouveau, mais sa mise en œuvre via une application est pertinente. L’idée derrière est de désengorger les réseaux GSM qu’il faut préserver pour les services d’urgence mobilisés pour faire face à la catastrophe tout en fournissant une information fiable et rapide (15 minutes après un événement) pour ne pas céder à la panique.

saip-2

Si les réseaux sociaux jouent un rôle fondamental d’entraide pendant des situations de crise, ils peuvent aussi être des véhicules de désinformation : cela a été le cas en novembre dernier lors des attentats de Paris. Et ces réseaux, qu’il s’agisse de Facebook ou de Twitter, le ministère de l’intérieur compte bien les utiliser à bon escient : des options de partage de l’information seront proposées en cas d’alerte, ce qui permettra une diffusion très rapide des alertes, tout en évitant les débordements.

SAIP est disponible sur Android et iOS.

SAIP Ministère de l'Interieur

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés