Ça y est, on a touché le fond ?

On pensait avoir à peu près tout vu dans la communication gouvernementale sur internet depuis l’histoire des extra-terrestres sur Snapchat. Mais on avait tort. Avec la complicité malheureuse de Twitter qui lui attribue le sceau de « compte certifié » réservé aux personnalités et aux organisations qui prouvent leur identité, le Gouvernement a ouvert jeudi un compte Twitter au nom… d’un projet de loi.

« Bonjour Twitter, je suis le projet de #LoiTravail. On parle beaucoup de moi mais on me connaît mal. Et si on faisait connaissance ? », dit le premier message du compte qui a tout d’un compte parodique, mais qui est pourtant bien sérieux. « Mes tweets n’engagent que mon projet de loi », dit même la bio officielle affichée sur le compte Twitter, qui renvoie vers cette page officielle sur la réforme du travail.

L’idée est simplement catastrophique et montre la panique qui empare le gouvernement alors que plus de 500 000 internautes ont déjà signé la pétition qui circule contre le projet de loi El Khomri, et que monte le hashtag #OnVautMieuxQueÇa, en forme de protestation.

Les comptes qu’il suit sont tous des membres du gouvernement, ou le président François Hollande lui-même :

loitravail2

Comme attendu, les réactions des internautes ne sont que moqueries, stupéfaction. ou violence verbale.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés