La Poste prévoit de déployer des points d'accès Wi-Fi dans ses bureaux, qui seront à disposition des clients qui accepteront de renseigner leur adresse e-mail.

Vous piétinez au bureau de poste en attendant votre tour ? Pourquoi ne pas profiter alors de l’accès Wi-Fi que met à disposition gratuitement La Poste pour passer le temps ? Encore imaginaire aujourd’hui, ce scénario sera bientôt une réalité dans certaines agences de l’entreprise de transport du courrier.

Le Figaro a en effet appris que la société dirigée par Philippe Wahl entend installer plusieurs centaines de points d’accès d’ici la fin de l’année. Il est question d’une première vague de 200 bureaux connectés au cours du premier semestre, puis 550 de plus au cours des six mois suivants.

laposte
CC Luc

En fonction des retours sur le terrain, une seconde vague d’installation concernerait cette fois pas moins de 5000 points de vente.

Il n’est pas précisé en revanche si les bureaux de poste situés outre-mer sont aussi concernés. Au total, Le Figaro évoque une expérience pouvant être étendue « à tous les bureaux de Poste, soit environ 10.000 points de vente », bien que l’ensemble du réseau dépasse les 17 100 agences.

Une précision s’impose toutefois : si l’accès aux hotspots de La Poste sera effectivement gratuit, au sens où il ne faudra pas sortir sa carte bleue ni son porte-monnaie, un troc sera quand même effectué : pour bénéficier de 30 minutes de connexion gratuite par jour, il sera nécessaire de renseigner son adresse e-mail.

4gphone.jpg
Une connexion 4G peut suffire.

Les fins qui seront données à cette collecte seront très limitées, assure La Poste. Contacté, un porte-parole explique que « lorsqu’un qu’un client entre son adresse mail pour se connecter au réseau Wifi, l’adresse mail peut être uniquement utilisée par Le Groupe La Poste pour la promotion d’offres et actualités postales. Cette utilisation ne peut se faire sans le consentement du client, qui est donné ou non par le client lors de sa connexion ».

Dans ces conditions, on peut imaginer que les plus malins opteront pour une adresse mail jetable afin d’éviter toute surprise sur leur boîte personnelle. D’autres trouveront peut-être que le jeu n’en vaut pas la chandelle et passeront par la connexion 3G/4G de leur mobile, qui peut tout à fait convenir pour une utilisation ponctuelle d’Internet.

Pour les titulaires d’un compte client à La Poste, ils pourront même avoir droit à deux heures de connexion (120 minutes) par jour. Pour le coup, cela paraît bien excessif. Certes, l’attente est parfois longue dans un bureau de poste. Mais pas à ce point là. À moins que La Poste ne cherche à transformer ses bureaux de façon à ce qu’ils ne soient plus que des points de passage.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés