Au Royaume-Uni, quatre villes viennent d'obtenir des subventions dans le cadre de la campagne « Go Ultra Low » qui incite les automobilistes à acheter des véhicules à faibles émissions.

Le Royaume-Uni a pour ambition de réduire considérablement sa part d’émissions polluantes. Dans un effort pour encourager l’adoption de véhicules à très faibles émissions, le gouvernement britannique a annoncé aujourd’hui les quatre villes admises à recevoir une part d’un fond de 40 millions de livres sterling.

Les villes sélectionnées participaient à l’opération « Go Ultra Low City Scheme » lancée par le gouvernement à l’initiative du Office for Low Emission Vehicles (Bureau pour des Véhicules à Faibles Émissions). Elles devaient proposer des initiatives afin d’améliorer la qualité de l’air, réduire les émissions de carbone et créer des opportunités pour le marché des véhicules électriques.

ultralow
La campagne « Go Ultra Low » est soutenue par plusieurs constructeurs comme BMW, Nissan, Renault, Toyota et Vauxhall.

Le sous-secrétaire d’état aux transports Andrew Jones avait déclaré à l’initiative du projet que le Royaume-Uni « est déterminé à maintenir son avance internationale sur le sujet des véhicules à très faibles émissions […]. Ce financement pour des villes écologiques fait partie de notre programme de financement de 500 millions de livres sterlings d’ici les cinq prochaines années afin de financer l’industrie britannique et faire en sorte que pratiquement toutes les voitures, bus et fourgons au Royaume-Uni soient peu polluants d’ici 2050 ».

Concrètement, la ville de Londres a reçu 13 millions de livres pour créer « le quartier du futur ». Une douzaine de rues à Hackney devraient être équipées de lampadaires capables de recharger des voitures. Une zone de faible émission devrait être créée à Harrow et offrira des priorités pour circuler et stationner aux propriétaires de véhicules électriques. Des initiatives qui intéresseront sûrement les londoniens tant les prix de stationnements peuvent être prohibitifs dans la capitale anglaise.

La ville de Milton Keynes a reçu 9 millions pour ouvrir un centre d’essai de véhicules électriques afin de fournir des prêts à court terme et des conseils aux consommateurs. La ville offrira 20 000 places de parking gratuitement aux propriétaires de véhicules électriques et renommera ses couloirs de bus « voie faible émission », donnant aux conducteurs les mêmes avantages que les bus.

Bristol obtiendra 7 millions pour offrir le stationnement résidentiel gratuit aux véhicules à faibles émissions et développer son réseau de recharge rapide à travers la ville. Et enfin, Nottinghamshire et Derby obtiendront 6 millions pour installer 230 points de recharge, proposer des réductions sur les parkings et ouvrir 21 kilomètres de couloirs de bus aux voitures électriques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés