Marine Le Pen risque 5 ans de prison pour ses tweets

Mercredi, Marine Le Pen a choisi de répondre sur Twitter par d’insoutenables provocations à Gilles Kepel, spécialiste de l’islam, qui avait fait le matin sur RMC et BFM TV un parallèle entre son parti et l’État islamique. La présidente du Front national a répondu avec un flot de trois tweets montrant des images d’exécutions mises en scène par … Lire la suite