Même si l'opération d'envergure annoncée par Anonymous est bien futile face aux bombes et aux Kalachnikovs, l'État Islamique la prend suffisamment au sérieux pour livrer quelques conseils de sécurité à ses militants.

L’initiative semblait grotesque et futile au milieu des images de corps ensanglantés que nous avons tous encore au fond des yeux. Comme vous le savez déjà puisque de très nombreux médias en ont parlé, un collectif Anonymous a annoncé ce week-end à la suite des attentats de Paris qu’il allait lancer l’opération la plus importante jamais réalisée contre l’État Islamique.

« Ces attentats ne peuvent pas rester impunis, c’est pourquoi les Anonymous du monde entier vont vous traquer, oui, vous la vermine qui tuez de pauvres innocents », prévenait l’une des vidéos publiées. « Attendez-vous donc à une réaction massive d’Anonymous, sachez que nous vous traquerons et nous ne lâcherons rien. Nous allons lancer l’opération la plus importante contre vous, attendez-vous à de très nombreuses cyberattaques. La guerre est déclenchée, préparez-vous, le peuple français est plus fort que tout ».

Cette #OpParis organisée sur le même mode que la précédente #OpCharlieHebdo décidée en janvier dernier consiste à lancer quelques attaques DDOS contre des sites utilisés ou édités par des réseaux djihadistes, à détecter et dénoncer les comptes de réseaux sociaux utilisés pour relayer de la propagande en faveur de l’EI ou du terrorisme (ce que le gouvernement soutient), ou encore à tenter d’infiltrer des réseaux sur leurs canaux de communication habituels.

Le tout est souvent mal coordonné, est empli d’une certaine naïveté, mais la détermination des Anonymous est évidente et leur organisation semble s’améliorer, même si l’on peut douter de l’efficacité de leurs initiatives.

C’est néanmoins suffisant pour que l’État Islamique le prenne un minimum au sérieux. Business Insider rapporte ainsi que sur des groupes de discussions ouverts par des sympathisants de l’EI sur l’application Telegram, des messages seraient envoyés pour demander aux membres de prendre leurs précautions.

« Les hackers #Anonymous ont menacé dans une nouvelle vidéo de livrer une opération majeure de hack contre l’État Islamique (idiots)  », dirait ainsi un communiqué diffusé sur plusieurs salons de discussion. Le message apporterait ensuite un certain nombre de conseils de base pour les djihadistes, comme le fait de ne pas ouvrir de liens hypertextes si la source n’est pas sûre, de changer constamment d’adresse IP (à l’aide de VPN ou proxys) pour éviter d’être tracé, ou encore de ne pas parler avec des inconnus sur Telegram ou dans les messages privés de Twitter.

En soit, faire peur est déjà une première victoire pour Anonymous, même si elle est extrêmement futile en comparaison des moyens meurtriers déployés par l’État Islamique…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés