MegaVideo
29 articles
Trier par :
  • 18 avril 2014 - La justice néo-zélandaise a autorisé Kim Dotcom à récupérer ses biens qui avaient été saisis par les autorités suite au raid de la police dans son immense propriété. Ses voitures de luxe et ses comptes en banque sont notamment concernés. Les autorités ont toutefois la possibilité de faire appel.
  • 22 novembre 2012 - Longtemps avant l'opération de police à son encontre, MegaUpload a coopéré avec les autorités américaines dans le cadre d'une enquête contre NinjaVideo. Mais ce que n'a pas prévu l'hébergeur spécialisé, c'est que les éléments sur les responsables de NinjaVideo et sur les fichiers piratés ont ensuite servi à le faire chuter.
  • 23 avril 2012 - Les hébergeurs des serveurs de MegaUpload, les ayants droit qui accusent le service d'avoir encouragé au piratage, et des représentants des utilisateurs se rencontreront jeudi pour continuer à négocier l'accès aux fichiers contenus sur le service de stockage en ligne. Mais plus les semaines passent, plus la possibilité que les fichiers disparaissent devient surréaliste tant le procès semble mal parti pour l'accusation.
  • 18 avril 2012 - Petites leçons de comptabilité entre Numerama et l'IDATE, autour de l'étude commandée par l'Hadopi sur les finances du piratage...
  • 04 avril 2012 - L'Autorité de la concurrence a annoncé que les pratiques dénoncées en 2011 par l'opérateur de transit américain Cogent ne constituent pas, en l'état actuel de l'instruction, une infraction. Toutefois, l'Autorité reconnaît une opacité dans les relations entre l'opérateur historique et sa filiale OpenTransit, concurrente de Cogent. Opacité qui pose des questions en matière de neutralité du net et de concurrence.
  • 19 mars 2012 - Une erreur de procédure commise par la police zéolandaise pourrait aboutir à la restitution des biens saisis qui appartenaient à Kim Dotcom, le fondateur de MegaUpload. Outre son immense fortune, les noms de domaines des sites de l'empire MegaUpload faisaient partie des biens saisis.
  • 03 mars 2012 - Près de 3 millions d'internautes français fréquentaient MegaVideo avant sa fermeture soudaine, en janvier. Le site se classait en neuvième place des sites de vidéos les plus visités. En nombre de visionnage effectués et d'heures consommées, MegaVideo se hissait même en troisième position.
  • 06 février 2012 - L'audience des sites Streamiz et DPStream, qui proposent des liens pour regarder des films et séries TV gratuitement en streaming, chute depuis la fermeture de MegaUpload et MegaVideo. Un effet durable sur le piratage ?
  • 25 janvier 2012 - La fermeture de MegaUpload et de MegaVideo a eu pour effet d'augmenter sensiblement le nombre d'utilisations des réseaux Peer-to-Peer, en particulier sur BitTorrent. La tendance se confirme également en France, malgré la présence de l'Hadopi en gendarme des réseaux P2P.
  • 20 janvier 2012 - Muriel Marland-Militello a salué la fin de MegaUpload. La députée UMP en profite pour mettre en exergue le courage politique de Nicolas Sarkozy et son dynamisme en matière de politique numérique. Elle va même jusqu'à lier l'arrêt du site web au rôle que jouerait le président de la République sur la scène internationale.
  • 20 janvier 2012 - Les réactions se succèdent suite à la fermeture de MegaUpload. La classe politique française s'est essentiellement positionnée en fonction du commentaire livré cette nuit par Nicolas Sarkozy. De leur côté, les ayants droit comme le SNEP et la SACD peinent à cacher leur joie. La Quadrature du Net constate pour sa part que MegaUpload est la conséquence directe de la guerre menée contre le partage.
  • 20 janvier 2012 - L'acte d'accusation à l'encontre de MegaUpload met à jour le système mis en place par son richissime fondateur pour encourager financièrement le partage de contenus piratés. Le procureur de Virginie démontre que les administrateurs rémunéraient en toute connaissance de cause l'envoi de contenus piratés populaires sur la plateforme d'hégergement.
  • 19 janvier 2012 - MegaUpload n'est plus ! A la surprise générale, le FBI et le Département de la Justice ont opéré un vaste coup de filet sur le sites de la galaxie Mega, dont MegaUpload et MegaVideo, en saisissant 18 noms de domaine. 4 hommes clés, dont le fondateur Kim Dotcom, ont été arrêtés en Nouvelle Zélande. 3 autres font l'objet d'un mandat d'arrêt. Ils risquent jusqu'à 60 ans de prison.
  • 26 décembre 2011 - Le fondateur des sites MegaUpload et MegaVideo estime que parce qu'il permet aux internautes de découvrir les contenus piratés hébergés, Google est davantage responsable du piratage que ses propres services d'hébergement de contenus.
  • 15 décembre 2011 - Les internautes français plebiscitent MegaVideo. Le dernier relevé d'audience montre que la plate-forme de streaming, actuellement dans le collimateur des ayants droit et de l'Hadopi, se classe parmi les sites vidéos les plus populaires en France. En nombre de vidéos vues par mois, le site arrive quatrième.
  • 09 décembre 2011 - Un rapport remis jeudi à Frédéric Mitterrand et Eric Besson préconise d'établir une taxe sur les intermédiaires techniques sur Internet, collectée par les FAI, qui aurait notamment pour avantage de taxer les plateformes dites "illégales" de streaming et de téléchargement direct pour financer la création audiovisuelle française.
  • 26 octobre 2011 - L'administrateur de StreamiZ, un site de streaming proposant des films protégés par le droit d'auteur, a été placé en garde à vue. Les enquêteurs ont retrouvé 130 000 euros sur un compte basé au Luxembourg et 30 000 euros sur le jeune homme de 25 ans.
  • 01 septembre 2011 - Dans un entretien accordé mardi, le directeur marketing de Cogent France est revenu sur les tensions entre son groupe et Orange. Le fournisseur d'accès à Internet est accusé par l'opérateur de transit de dégrader volontairement l'accès à Internet, afin de pousser les clients de Cogent à opter pour la filiale de transit d'Orange, OpenTransit.
  • 29 août 2011 - Cogent a décidé de porter plainte contre Orange, qu'il accuse d'abuser de sa position dominante pour imposer aux plus gros éditeurs de sites internet l'utilisation des services d'OpenTransit, la filiale de fourniture de bande passante de France Télécom.
  • 20 janvier 2011 - Le PDG de Cogent a livré une interview au Point sur la restriction de trafic qu'opère Orange à l'encontre du transitaire, utilisé notamment par MegaUpload. Montant encore d'un cran la tension avec France Télécom, la société qui gère un sixième du trafic mondial demande à Google, entre autres, de le rejoindre dans l'affrontement.
  • Suite 1 /magazine/tag/MegaVideo/__page__/date
FORUMS DE NUMERAMA
Poser une question / Créer un sujet
vous pouvez aussi répondre ;-)
Numerama sur les réseaux sociaux