Avec l'arrivée massive de l'ADSL et des connexions par câble, on pensait que les fournisseurs d'accès à Internet n'auraient plus rien de très imaginatif pour différencier leurs offres et faire de l'argent. Et bien une société canadienne vient de dévoiler une technologie qui pourrait permettre aux FAI de profiter de la soif de vitesse des utilisateurs.

L’un des plus gros problèmes auxquels sont confrontés actuellement les fournisseurs d’accès à Internet est celui de la consommation exponentielle de bande passante par les utilisateurs. D’abord les jeux-vidéo en ligne puis surtout le Peer-to-Peer ont totalement fait exploser l’ensemble des compteurs alors que les prix ont globalement baissé.

Pour remédier au problème, Bridgewater Systems propose une solution de gestion de la bande passante comme il en existe aujourd’hui bien d’autres, mais à ceci près que l’utilisateur final tient ici un grand rôle. Outre la possibilité pour le FAI de contrôler le volume d’échanges client par client, le Dynamic Bandwidth Manager permettra aux prestataires de proposer aux utilisateurs un bouton « Boost » aux effets magiques. Le joueur qui souhaite augmenter sa bande passante de 512K à 3Mbps et dans le même temps diminuer son ping pourra le faire d’une simple pression sur ce bouton. De même si un utilisateur de Kazaa ressent le besoin urgent de finir un téléchargement rapidement, il pourra booster sa ligne pour donner un coup de fouet à ses transmissions. Bien sûr, l’opération sera limitée dans le temps, et facturée comme il se doit (avec cependant un contrôle parental pour éviter les factures surprises).

Et voilà comment les utilisateurs de Peer-to-Peer et joueurs d’Everquest, principales sources de déficit chez les fournisseurs d’accès, pourront demain devenir de véritables vaches à lait s’ils n’arrivent pas à contrôler leur soif de vitesse. Reste à savoir si les fournisseurs qui adopteront ce système continueront d’assurer un service de base normal, il pourrait en effet être tentant de vouloir inciter les utilisateurs à booster leurs connexions pour quelques dollars de plus.

Le système est testé actuellement an Amérique du nord, en Grande Bretagne, et devrait être disponible au reste du monde d’ici la fin de l’année.

Site Officiel :

http://www.bridgewatersystems.com

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés