Encore un effort. Il faudra attendre le 11 juillet pour tenir entre ses mains l’iPhone 3G, la deuxième génération du téléphone mobile de la firme de Cupertino. Comme prévu, Apple a dévoilé lundi lors de sa conférence des développeurs cette nouvelle mouture de l’iPhone, qui en plus du support tant attendu de la 3G, propose également la géolocalisation par A-GPS (un système qui allie les satellites aux antennes des opérateurs). En revanche, petite déception du côté de la visioconférence, puisque que contrairement à ce qu’annonçaient les rumeurs, il n’y a pas de caméra en façade pour autoriser un tel usage.

Côté bonnes surprises cependant, l’iPhone 3G sera disponible dès son lancement dans 22 pays, dont la France : Australie, Autriche, Belgique, Canada, Danemark, France, Allemagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Mexique, Pays-Bas, Nouvelle Zélande, Norvège, Portugal, Espagne, Suède, Suisse, Grande-Bretagne et Etats-Unis. Et surtout, son prix sera de seulement 199 $ pour la version 8 Go aux Etats-Unis (avec abonnement), et ce devrait être le prix maximum proposé dans les autres pays. La version 16 Go sera proposée à 299 $.

Pour le reste, Apple a surtout mis l’accent sur les jeux 3D, sur la possibilité d’installer des applications réalisées par des tiers, et sur MobileMe, un service qui permettra de synchroniser facilement ses courriers, calendriers et contacts entre l’ordinateur et l’iPhone. Ce service remplacera .mac, et sera facturé 99 $ par an pour un stockage de 20 Go.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés