Il nous est tous arrivé un jour ou l'autre de perdre des données précieuses à nos yeux, que ce soit au travers d'un CD détruit, d'un disque dur qui rend l'âme ou encore du fait d'un virus informatique. Bientôt peut-être, il sera possible de sauvegarder vos données sur le P2P. Alors, nos données seront-elles bientôt éternelles ?

L’ONG américaine Long Now Foundation propose de créer un P2P décentralisé pour accueillir une plateforme d’archivage en ligne. En attente de financement public, ce projet est lié à l’université de Stanford. Le principe est de sauvegarder numériquement et durablement les archives des gens et également des données scientifiques ou historiques.

Tout comme le fait qu’un P2P décentralisé protège l’ensemble du réseau de la chûte de l’un de ses serveurs (Cf. Napster), cette décentralisation couplée à une distribution sur plusieurs ordinateurs de données permet de réaliser autant de sauvegardes supplémentaires rendant ainsi le système beaucoup plus robuste face aux pannes informatiques. Les capacités numériques s’agrandissant dans le temps, il devient ainsi de plus en plus facile de sauvegarder plus en plusieurs fois…

Mémoire vivante

Le P2P est devenu au fil du temps et de ses succès une sorte de « mémoire » sauvage de tout ce qui le traverse : les utilisateurs laissant souvent à disposition leurs téléchargements longtemps après les avoirs terminé.

Un des obstacles majeurs à un archivage stable réside dans les formats propriétaires de fichiers, sans cesse remplacés, incompatibles entre eux et parfois liés au destin d’une entreprise. Les concepteurs ont donc opté pour des formats entièrement libres et leur plateforme sera équipée en conséquence d’un centre de conversion des fichiers pour les formats propriétaires.

Reste pour autant des questions sans réponses comme la sécurisation des données, c’est-à-dire qui peut consulter ou non ce réseau, le respect de l’anonymat, etc.

Technologie historique ?

Si nous sommes capables de sauver des milliers de données, échangées entre utilisateurs de manière fiable et pour la plupart avouons le, sans importance cruciale à nos yeux, alors pourquoi ne pas penser de la même manière pour nos données et nos archives importantes ?

La mémoire définie l’homme et l’Humanité, c’est dire si elle est importante ! Si demain, nous pouvons la sauver autrement qu’à travers de fragiles livres ou encore des sauvegardes numériques relativement jeunes et peu expérimentées (les livres ont traversés les siècles, pourra t-on en dire autant des cdroms et autre dvds ?), on pourra dire que le P2P aura été plus qu’une simple technologie. Bien au delà en tout cas du simple téléchargement…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés