C’est en Corée qu’une équipe de développeurs planchent sur un nouveau format de musique. Baptisé MT9, ils espèrent en faire le digne successeur du MP3. L’originalité du MT9 repose sur la possibilité de désactiver des canaux audio dans le fichier lui-même, permettant par exemple de distinguer une ligne de basse des autres instruments ou de supprimer l’un d’entre eux.

Jusque là, on avait pas trop le choix pour faire de telles manipulations. Soit il fallait disposer de l’enregistrement studio avec les pistes séparées, soit on pouvait à l’aide de logiciels essayer d’atténuer une bande de fréquence, mais en détériorant la qualité du morceau par la même occasion.

Evidemment, la conversion d’un fichier audio quelconque vers le format MT9 ne serait pas envisageable. Il faudrait dès le studio exporter vers ce format pour que les différentes pistes puissent être séparées. Cette contrainte n’a pourtant pas l’air de refroidir Samsung ou LG, qui prévoiraient déjà les premiers produits compatibles pour l’année prochaine. D’ailleurs, selon Clubic, un nombre restreint d’albums seraient déjà traités pour le MT9. Et toujours selon le site, il ne serait pas prévu d’incorporer des DRM au format.

Les applications du MT9 sont nombreuses. Les adeptes de musique assistée par ordinateur penseront tout de suite aux avantages énormes que cela offrirait en terme de remix. Avec lui, plus besoin de mendier les bandes à un studio, espérer que les artistes offrent les pistes séparées pour un concours de remix, ou se contenter de remixer un morceau à partir d’une seule piste. Les possibilités techniques mais aussi de choix du morceau seraient décuplées.

On pense aussi aux artistes, à qui il arrive de perdre des sessions d’enregistrement. Avec le MT9, plus besoin de retourner les fond de tiroir pour les retrouver, le remastering d’un album pourrait se faire facilement sans avoir forcément à tout réenregistrer pour une malheureuse perte. Enfin, pour le consommateur, on imagine ce que cela offrirait : la distinction d’un solo de guitare des autres instruments pour mieux pouvoir l’apprendre, la suppression du chant pour le karaoké, etc.

Reste un problème, et de taille. Le MT9 serait divisé en 6 canaux. On peut donc se demander si le fichier ne sera pas six fois plus lourd qu’un MP3. D’autre part, le MT9 pourrait être utile pour certaines esthétiques musicales, mais les formations composées de plus de six musiciens risquent de vivre de façon assez désagréable le poids d’un nouveau standard fixant de manière définitive le nombre de canaux à 6.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés