Jusqu'ici la RIAA n'a déposé des plaintes que contre les utilisateurs du seul réseau Fast Track, supporté par KaZaa et Grokster. Depuis quelques jours, Piolet et Blubster sont également dans la ligne de mire de la RIAA.

En effet, la dernière mise à jour de la « liste noire », publiée par la RIAA contient 11 noms provenant du réseau MP2P, partagé par Piolet, Blubster et RockitNet sur lesquels circulent principalement des fichiers musicaux. Depuis, un vent de panique souffle sur la communauté des amateurs de MP3 qui était jusqu’à là épargnée.

Pour mémoire, cette liste que nous avons mentionné à plusieurs reprises dans l’actualité de cet été, est constituée de pseudonymes d’utilisateurs P2P contre lesquels la RIAA promet de porter plainte pour utilisation illégale de fichiers soumis à droit d’auteur. Avec à la clé des menaces de condamnations allant jusqu’à 150.000 $.

S’il est vrai que la RIAA ne s’intéresse jusqu’ici qu’aux citoyens américains, il ne faut pas oublier que plus près de nous,dans plusieurs pays de l’Union Européenne , des organismes équivalents à la SACEM ont promis d’engager des actions similaires. Avec de plus en plus en ligne de mire le particulier et sa responsabilité légale…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés