Si vous achetez une chanson sur iTunes et que vous en faites une copie sur un CD pour la ranger dans votre discothèque, c’est de la copie privée, et EMI l’accepte. En revanche, si vous achetez une chanson sur iTunes et que MP3Tunes envoie automatiquement une copie de cette chanson dans votre discothèque virtuelle que vous seuls pouvez consulter, c’est du piratage. C’est du moins ce que pense la maison de disques britannique EMI, qui a porté plainte en novembre 2007 contre MP3Tunes.

Mais le fondateur du site Michael Robertson, qui avait déjà connu pareils déboires avec MP3.com, n’est pas homme à se laisser faire. Sa petite entreprise de 15 employés est écrasée sous le rouleau compresseur judiciaire de la major du disque, noyée sous les factures juridiques, mais Robertson refuse de plier. Il demande désormais l’aide des abonnés au service en ligne, qui disposeront dans les prochains jours de trois nouvelles formules d’abonnement spécialement étudiées pour soutenir MP3Tunes.com dans son combat contre EMI.

« Nous avons besoin de votre aide parce que nous sommes petits […] face à un géant international. Ils (EMI) souhaitent nous faire dépenser tout notre argent en payant les factures juridiques » explique dans un e-mail le PDG de MP3Tunes. « J’espère que vous signerez pour l’un de nos niveaux de service payant, vous ne nous aiderez pas seulement à payer le coût de nos services (machines, stockage, bande passante), une partie de l’argent sera destinée à couvrir nos frais dans notre affaire contre EMI« .

Bien au delà du cas spécifique de MP3Tunes, c’est toute la question de la copie privée dans l’environnement numérique qui est posée. Pour avoir accès de n’importe où à sa propre musique, faut-il obligatoirement réaliser soi-même les copies pour les déposer ensuite sur des serveurs de stockage ? Ou est-il totalement naïf et stupide de penser qu’il est plus pertinent et économique de profiter des nouvelles technologies pour qu’un même morceau ne soit pas reproduit des milliers de fois sur les espaces de chacun, mais qu’une seule et même copie de qualité optimum soit mise à disposition de tous ceux qui peuvent légalement y prétendre ?

Le combat d’EMI contre MP3Tunes est, sans aucun doute, un combat d’arrière garde.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés