L’Eee PC a-t-il les reins assez solides pour supporter Windows XP ? Pas parfaitement d’après le magazine APC, dont PCInpact rapporte les résultats. D’une manière générale, l’UMPC d’Asus s’en tirerait relativement bien, mais quelques défauts viennent entacher le bilan.

D’abord, concernant la résolution de l’écran. Un affichage 800×600 génère quelques bugs au niveau des fenêtres mais le 800×480 rend l’espace de travail un peu étriqué. Notons cependant que la version XP n’est proposée que pour le public américain. En France, c’est vers l’Eee PC 900 qu’il faudra se tourner. Comme le modèle dispose d’un écran légèrement plus grand que la première génération, ce défaut d’affichage disparaîtra sûrement.

Ensuite sur les capacités de l’UMPC. Le système d’exploitation de Microsoft est beaucoup plus gourmand que Linux. De ce fait, le processeur se fait vite accaparer par Windows. On comprend pourquoi c’est XP qui prévaut dans les UMPC à bas prix et pas Vista… Windows XP devrait cependant débarquer sur l’Eee PC en version allégée, contrairement à celle utilisée pour le test. On peut donc aussi espérer que ce défaut soit neutralisé par la suite.

D’un côté comme de l’autre, les deux OS s’octroient la moitié de l’espace du disque dur, mais l’avantage revient à Linux Xandros puisqu’il propose en natif beaucoup plus d’applications que Windows. En revanche, l’OS de Microsoft tire son épingle du jeu dans le paysage de logiciels installables, beaucoup plus vaste que Linux. Rappelons cependant que de nombreux logiciels libres disponibles sur Linux n’ont rien à envier à ceux de Windows.

Concernant le démarrage des deux systèmes d’exploitation, Windows est plus long que Xandros. Mais ce que gagne Linux sur Microsoft dans le démarrage se perd dans la gestion des veilles puisque Windows est capable de se « réveiller » trois fois plus vite que Xandros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés