Le site de liens Bittorrent Demonoid est de retour, confirmant ainsi les soupçons évoqués en février dernier. Le tracker avait fermé ses portes au Canada suite aux actions de l’Association Canadienne des maisons de disques (la CRIA), après avoir été déjà éjecté une première fois des Pays-Bas par le BREIN, l’association anti-piratage du pays. Depuis, le site semblait décidé à remplir les livres d’Histoire de BitTorrent.

Mais Demonoid est de retour depuis le 11 avril. Deimos, l’administrateur historique du site, n’est plus aux commandes. « Deimos manque du temps nécessaire pour prendre soin du site, à cause de problèmes personnels auxquels il doit se concentrer. Pour cette raison, il a décidé de quitter l’équipe« , explique un message publié en page d’accueil du tracker. Avant de partir, Deimos a donné les clés du site à l’un de ses amis, qui s’occupe de Demonoid avec l’ancienne équipe de modérateurs.

Le site en lui-même n’a pas changé, et indexe plus de 100.000 fichiers, référencés sur son propre tracker ou sur des trackers de sites tiers. Le tout classé en catégories et sous-catégories, avec la possibilité de filtrer par la qualité des fichiers.

Pour contrer les arguments des ayant droits qui estiment le site illégal, Demonoid rappelle qu’il n’héberge lui-même aucun fichier mais se contente d’indexer des liens proposés par les utilisateurs. Un argument similaire à celui de The Pirate Bay, dont le procès s’ouvrira dans les prochains mois en Suède.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés