De simples navires marchands ? Vous vous souvenez sans doute de cette histoire de câbles sous-marins sectionnés il y a quelques mois au Moyen Orient. Ils furent à l’origine de problèmes de connexion dans la région jusqu’en Asie, et aussi l’occasion de voir émerger diverses théories de complot des plus farfelues jusqu’à d’autres bien étoffées.

Il se trouve que l’imagerie satellite a permis d’identifier les coupables. Il s’agirait de deux navires, l’un appartement à la société coréenne MV Hounslow, et l’autre à l’iraquienne MV Ann. Ce seraient donc leur ancre qui aurait été à l’origine des coupures. La société coréenne a reconnu la présence de son navire au large de Dubaï au moment de la coupure ; elle a accepté de verser 60.000 $ de dommages à Flag Telecom. Les deux marins du navire iraquien seraient quant à eux toujours détenus par les autorités des Emirats arabes unis, en attente de leur procès.

Reste que nous n’avons ici que la moitié des coupables. Deux câbles ont été sectionnés dans le Golfe Persique mais deux autres l’étaient aussi un peu plus tôt en mer Méditerranée. Or, sauf erreur de notre part, on ne sait toujours pas comment cela est arrivé, et le gouvernement égyptien n’a enregistré aucun trafic au moment des coupures. Etrange coïncidence.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés