Décidement la musique en ligne a la cote ces temps-ci ; Bill Gates, président historique de Microsoft, viens d'annoncer qu'il allait développer son propre service de musique en ligne. Il faut dire que Microsoft doit faire face à l'arrivé d'Apple et de son remarquable iTunes, promise avant la fin de l'année !

Répondant à la question d’un analyste, jeudi dernier, M. Gates a indiqué que tout service de vente de musique en ligne était plus une « prestation » supplémentaire fournie à l’utilisateur qu’un facteur de bénéfice direct.

Autrement dit, Microsoft n’espère pas faire beaucoup de bénéfice, mais plutôt compléter les services proposés par Windows. Depuis ses débuts jusqu’à aujourd’hui, on sait que la firme de Redmond a toujours sue copier ce qui marchait afin de conserver son statut de leader…

Mélange des genres

Pour l’instant,si l’on est bien sûr de la réponse de Microsoft, on ne sait pas vraiment quelle forme elle adoptera en définitive. Et à vrai dire, cela reste peu clair.
Historiquement, Microsoft s’est toujours concentré sur les technologies multimédia bien plus que sur l’e-commerce l’accompagnant, laissant ce soin à ses clients…

Windows intègre en outre les sites Music Now et PressPlay dans son lecteur Media Player. Les analystes prédisent que ces 2 compagnies vont probablement copier iTunes et proposer un modèle similaire dans un futur proche.

Ruée vers l’or

A l’avenir, Windows pourrait bien connaître un véritable encombrement de systèmes de distribution musicale. Les sites de ventes généralistes en ligne Buy.com et Amazon.com ont chacuns annoncés préparer leurs systèmes. Des rumeurs parlent également d’AOL, de Yahoo, et de Real Network … sans compter l’arrivée de Napster 2 !

Le succès d’iTunes attise donc les plus grandes convoitises, d’autant que le parc Apple est bien plus restreint que celui des PCs, ce qui laisse entrevoir un énorme marché ! L’arrivée d’un acteur majeur comme Microsoft, pressentie par ailleurs depuis un bon moment, confirme l’importance des intérêts en jeu.

Une preuve de plus, s’il en était besoin, que le P2P est vraiment devenu une réalité culturelle, économique et sociale à l’échelle mondiale…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés