D'ordinaire, lorsqu'une entreprise souhaite vendre des produits à ses clients, elle s'efforce de créer les meilleurs produits possibles et de proposer de la valeur ajoutée par rapport aux concurrents, et par rapport à ses propres produits passés. Mais pourquoi s'embêter lorsque un peu de malice commerciale associée à un abus du droit d'auteur permettent de s'éviter quelques précieux millions de dollars en recherche et développement ?

Creative est depuis de nombreuses années le leader mondial quasiment incontesté de la carte son pour PC. Mais l’innovation est limitée en ce domaine, et l’intégration des contrôleurs de son directement dans les cartes mères réserve désormais ces cartes aux passionnés et aux utilisateurs éclairés. Comment convaincre les consommateurs de dépenser jusqu’à plus de 100 euros pour bénéficier du meilleur son possible ? De plus, une fois que vous avez déjà une carte son capable de gérer 5 ou 7 canaux, pourquoi en acheter une nouvelle lors du renouvellement de votre ordinateur ?

Confronté au problème, Creative semble paniquer et aller contre le bon sens, avec une mauvaise foi et une politique de communication désastreuse.

Déjà l’été dernier, le constructeur avait sorti ALchemy, un logiciel pour les cartes son X-Fi et Audigy, qui permettait enfin de profiter pleinement du son surround sous Windows Vista avec ces cartes développées pour XP. Mais plutôt que d’offrir la mise à jour, Creative avait décidé de faire payer le driver 9,99 $ à ceux qui souhaitaient bénéficier de la fonctionnalité pour laquelle la carte son était prévue. Facturer des pilotes, c’était une première.

Malgré ALchemy, certaines fonctionnalités des cartes Creative restaient toujours bridées sous Windows Vista par ces drivers payants, et des bugs subsistaient. Un développeur tiers, daniel_k, s’est donc retroussé les manches et a créé lui-même un driver non officiel qui fonctionne parfaitement et permet de profiter pleinement des cartes Creative Audigy et X-Fi sous Windows Vista. Ces pilotes ont eu beaucoup de succès auprès des amateurs, et Creative aurait dû s’en réjouir et offrir un emploi au développeur qui, seul, a été capable de faire ce que les équipes de développement du constructeurs n’ont pas su faire avec toutes leurs documentations internes.

Or, plutôt que de féliciter daniel_k, Creative a décidé de fermer le sujet dédié sur ses forums qui avait reçu plus de 1500 réponses, et de menacer implicitement le développeur de poursuites judiciaires s’il continuait dans ses œuvres.

Une décision commerciale

« Nous sommes conscients que vous avez assisté les propriétaires de nos cartes son depuis quelques temps maintenant, en fournissant des ensembles de drivers non officiels pour Vista qui offrent davantage de fonctionnalités que celles trouvées dans les drivers équivalents originaux pour XP pour ces cartes son« , écrit Creative en s’adressant au développeur. « En principe, nous n’avons pas de problème avec le fait que vous aidiez les utilisateurs de cette façon, du moment qu’ils comprennent que tout ensemble de drivers que vous fournissez ne sont pas supportés par Creative« .

« Là où nous vous avons un problème, c’est lorsque la technologie et la propriété intellectuelle possédées par Creative ou d’autres entreprises auprès desquelles Creative a acquis des licences, sont utilisées pour tourner sur d’autres produits pour lesquels elles n’étaient pas prévues […] En faisant tourner notre technologie et notre propriété intellectuelle sur des cartes son pour lesquelles elles n’étaient pas offertes ou prévues, vous êtes effectivement, en train de voler nos biens« .

En plus de la compatibilité avec Windows Vista, qui a donné naissance au projet, daniel_k avait ajouté à ses drivers le support de fonctionnalités inédites sur les cartes Audigy telles qu’un equalizer, le MIDI hardware, le décodage Dolby/DTS et le CMSS (Creative Multi-Speaker Surround).

« Si nous choisissons de développer et de fournir des fonctionnalités de calcul avec certaines cartes et pas d’autres, c’est une décision commerciale que seuls nous-mêmes avons le droit de prendre« , achève Creative qui n’use cependant pas de menace de poursuites explicites. La décision de ne pas supporter pleinement Vista est probablement, aussi, une décision commerciale. Faire croire à une incompatibilité entre le système de Microsoft et ses anciennes cartes son est un moyen de pousser artificiellement les consommateurs à changer de carte…

Le constructeur reproche par ailleurs au développeur d’avoir sollicité des dons et donc de s’être enrichis grâce à ses technologies. Une leçon de mauvaise foi et de mauvaise communication. Les amateurs ont commencé à s’énerver contre Creative, certains allant jusqu’à poster des photographies de leur carte son cassée en deux.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés