Selon le cabinet d’analyse Gartner, Apple aurait commandé à ses constructeurs 10 millions d’unités de son téléphone iPhone avec capacité 3G et écrans OLED (Organic Light Emitting Diode). L’analyste Ken Dulaney estime que le succès modeste de l’iPhone en Europe s’explique par le fait que les consommateurs européens attendent la version 3G du téléphone. Le réseau UMTS est bien mieux développé en Europe qu’aux Etats-Unis, il est donc logique que les attentes pour le haut-débit mobile y soient plus élevées.

L’utilisation d’un écran à diodes organiques OLED plutôt qu’un écran LCD permettrait à Apple d’économiser suffisamment d’énergie pour autoriser une exploitation de la 3G sans perte d’autonomie. Un défi d’autant plus difficile à réaliser que selon les rumeurs, la deuxième génération de l’iPhone pourrait embarquer une puce GPS, une fonction camescope et deux capteurs de caméras, dont un en façade pour permettre la visioconférence.

L’iPhone 3G devrait être proposé d’ici la fin de l’année 2008.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés