Vous avez un Mac ou vous tournez sous Linux avec votre PC ? Tant pis pour vous, contrairement à ce que nous écrivions vendredi dernier avec enthousiasme, M6 ne s’est pas reposé uniquement sur le format Flash pour proposer son service de Catch-Up TV. C’était trop beau pour être vrai. Même si le communiqué du groupe M6 précisait que « M6 Replay est gratuit, sans abonnement, sans inscription, sans mot de passe, sans installation de logiciel préalable« , il faut en fait disposer à la fois de Internet Explorer et de Windows Media Player, puisque les vidéos, contrairement à ce que nous avions cru (naïvement, nous en convenons), sont en fait enfermées par des DRM Microsoft.

« M6 Replay sera accessible à tous dès le 19 mars« , annonçait faussement la chaîne, allant même jusqu’à dire qu’il « suffit de posséder un PC et une connexion Internet haut débit« . Là aussi, c’est faux, puisqu’il faut que le PC soit équipé au minimum de Windows. Il faudrait peut-être que le législateur se penche réellement sur le problème plutôt que de partir à la chasse aux pirates. C’est un peu comme si, sur les canaux hertziens, les chaînes de télévision imposaient que les spectateurs soient équipés en téléviseurs Philips.

Dommage, car c’était pour nous, jusqu’à ce que nous découvrions le pot aux roses, un vrai point positif de l’offre de M6 par rapport aux chaînes concurrentes. C’est d’autant plus dommage que par ailleurs, le service est réellement agréable à utiliser, bien pensé, riche en contenu et graphiquement sympathique.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés