Après l’Irlande et le Portugal en décembre 2006, la Suisse en juin 2007 et l’Italie en janvier 2008, Napster débarque en Grande-Bretagne grâce à un accord conclu avec l’opérateur O2. Les abonnés de l’opérateur pourront accéder au catalogue de 5 millions de titres du chat électronique en payant 0,99 ⣠par titre (soit environ 1,3 euros), ou 4 livres sterling pour un pack de 5 morceaux. Les morceaux commandés peuvent être joués sur les mobiles, et une version lisible sur PC sous Windows est mise à disposition du client. Le système est créé en partenariat avec Ericsson, qui s’occupe de l’intégration, des opérations, de la maintenance et de la gestion des contenus (les DRM).

Selon les partenaires, l’accord révélé vendredi constitue l’offre mobile de contenus musicaux la plus large en Europe. « Napster a été un pionnier des services d’abonnement dans le monde en ligne. Nous sommes ravis de les soutenir pour entrer dans l’espace mobile avec O2, une autre marque qui réalise un impact considérable sur le paysage musical« , s’est félicité dans un communiqué le patron régional de Sony BMG Entertainement, Ged Doherty. Dommage, justement, que l’offre de Napster Mobile ne propose pas d’abonnement mais uniquement de la vente à l’unité.

Pour dynamiser les achats de chansons, le service Napster Mobile est enrichi d’un système de recommandation qui propose des contenus à télécharger en fonction des goûts musicaux de chaque utilisateur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés