L’annonce de l’adoption de Silverlight par Nokia et son éventuelle intégration sur l’iPhone nous ont peut être poussé à esquisser un peu trop vite la stratégie de Microsoft concernant la téléphonie mobile. Pour rappel, Silverlight est l’alternative de Microsoft à Flash. Dans ces deux annonces, on pouvait penser que Microsoft cherchait à devancer Adobe sur le terrain du mobile, afin de ne pas voir se réitérer une situation de monopole comme ça l’est déjà avec Flash pour les micro-ordinateurs.

Pourtant, un récent accord vient de balayer cette hypothèse, ou du moins, d’y apporter une certaine nuance. Adobe vient en effet d’annoncer l’acquisition par Microsoft de sa licence, à destination de son OS Windows Mobile. Elle concerne le logiciel Flash Lite, qui devrait donc intégrer dans le futur tous les téléphones tournant sous le système d’exploitation de Microsoft.

Vu la banalisation de Flash, la firme de Redmond a donc senti qu’elle pourrait difficilement bouder la technologie, et a choisi de l’intégrer quitte à risquer d’étouffer à nouveau Silverlight. De son côté, Steve Jobs refuse pour l’instant de la faire digérer par l’iPhone. Si il s’agit bien comme il le prétend d’une impossibilité matérielle, il paraît inévitable qu’elle soit dans le futur intégrée, pour la deuxième génération d’iPhone par exemple.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés