En quelques jours, la version beta du kit de développement d'Apple pour iPhone et iPod Touch dépasse les 100.000 téléchargements. Adulé par certains, critiqué par d'autres, il suscite un engouement indéniable. Voilà donc l'occasion rêvée de faire un bilan sur les premiers échos issus de parts et d'autres du web, et de le comparer avec les autres OS pour mobile.

Lancé il n’y a même pas une semaine, Apple annonce déjà plus de 100.000 téléchargements concernant son kit de développement pour iPhone et iPod Touch (SDK). La vitesse d’appropriation a été telle que des éditeurs ont déjà pu dévoiler les premières images des jeux qu’ils développent actuellement pour les deux appareils d’Apple. Mais qu’est-ce qui fait le succès de ce SDK ?

  • La base de consommateurs d’abord. L’iPhone a réussi à lever une base d’utilisateurs qui en font une cible de premier choix pour les éditeurs de jeu sur mobile.
  • Le modèle de rémunération aussi. Avec une retenue d’Apple se résumant à 30 % des ventes, sans charge de paiement ou de frais de marketing, de nombreux développeurs ont estimé que le contrat était plus qu’honnête.
  • Le système de distribution. Apple prévoit de distribuer ses jeux via iTunes, ce qui devrait permettre aux utilisateurs de les trouver facilement.
  • Les outils de développement. Le fait qu’ils reposent sur les mêmes que pour Mac. En deux semaines d’utilisation avant son lancement beta, Sega et Electronics Arts ont pu présenter des démonstrations de jeux sophistiqués lors de la conférence du 6 mars.
  • Le matériel. L’accéléromètre et l’écran tactile évitent d’avoir recours à une combinaison compliquée de boutons. L’affichage permet aussi d’obtenir de très beaux rendus graphiques pour les jeux nécessitant un grand niveau de détail.

En revanche, le SDK a pu être critiqué par les premiers testeurs sur certaines de ses limitations.

  • L’impossibilité d’exécuter plusieurs applications en même temps. Seule celle affichée à l’écran s’exécute.
  • L’impossibilité de faire interagir différentes applications entre elles.
  • L’usage limité aux seules APIs fournies par Apple, et dans le cadre de ce pour quoi elles ont été prévues.
  • L’impossibilité de concevoir des application utilisant des plug-ins ou un code exécutable externe.
  • Une série de recommandations concernant l’interface graphique qui, de toute évidence, devront être respectées sous peine de voir son application refusée par Apple lors de la procédure de validation.

Engadget a publié un tableau très intéressant dans lequel il reprend les caractéristiques essentielles de l’OS d’Apple pour iPhone afin le comparer avec ses concurrents. Nous nous sommes permis de le reprendre, le traduire, et éventuellement le mettre à jour suite aux dernières nouvelles.

iPhone / iPod Touch Toolchain Windows Mobile Symbian S60 Android
Coût Gratuit Gratuit Gratuit mais peut varier selon les outils utilisés Gratuit mais peut varier selon les outils utilisés Gratuit
Disponibilité des applications Juin Maintenant Maintenant Maintenant Dépend de la disponibilité de l’appareil
Développement natif Oui Oui Oui Oui Oui
Langages supportés pour le développement natif Objective-C Objective-C C++, C#, VB.NET C++ Java
Certificats numériques Requis pour la distribution Non Disponibles, requis pour certains téléphones Disponibles, requis pour certains téléphones Non
Système de vente Complet, 30 % de retenue, aucune pour les freewares. Non Limité Limité Non, mais l’Android Developer Challenge offre de l’argent et de la publicité
Maturité de la plateforme Immature Immature Mature Mature Immature
Assistance du fabricant Oui Non Oui Oui Oui
Assistance de la communauté Démarre à peine Excellente Excellente Excellente Excellente
Méthode d’installation des applications Directe : App Store, puis iTunes Installer.app, personnalisé Directe, ActiveSync Directe, suite PC Inconnue
Emulateur disponible Oui Non Oui Oui Oui
Débuggage à distance Oui Non Oui Oui Oui
Diversité des produits cibles Pauvre Pauvre Excellente Bonne Pauvre, mais devrait évoluer
Compatibilité tactile Multi-touch Multi-touch Uni-touch Bientôt ? Uni-touch
Disponibilité et variété des applications Pauvre, mais devrait évoluer Bonne Excellente Excellente Pauvre, mais devrait évoluer
Architecture sous-jacente Cocoa Touch / Mac OS X Mac OS X Windows Symbian Linux
Disponibilité Flash Non Non Oui Oui Non
Disponibilité Java Juin En développement Oui Oui Oui

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés