Apple a levé le voile hier sur deux lancements attendus cette année. Celui du SDK, le kit de développement à destination des développeurs tiers pour iPhone et iPod Touch, et la mise à jour 2.0 de l'iPhone.

Hier a donc eu lieu la conférence d’Apple. Elle fut non seulement l’occasion de présenter le SDK plus en détails, mais aussi d’annoncer ce qui est prévu pour la version 2.0 de l’iPhone. Le SDK et la mise à jour 2.0 de l’iPhone sont programmés pour juin aux Etats-Unis. Le SDK sera ensuite ouvert aux autres pays dans les mois qui suivent. De nombreux développeurs ont déjà affiché leur enthousiasme par rapport à ce kit car il propose les mêmes outils qu’Apple utilise pour Mac. Sa version bêta est dès aujourd’hui disponible via ce lien.

iPhone 2.0

  • Intégration d’ActiveSync : ActiveSync est un programme de synchronisation développé par Microsoft. Apple en a acheté la licence pour permettre à l’iPhone d’être synchronisé avec Microsoft Echange Server, dont les fonctions essentielles reposent sur l’échange de mails, le calendrier, les contacts, et les tâches.
  • Nouvelles fonctionnalités pour le courrier électronique, comme la possibilité de lire les fichiers attachés PowerPoint, Word ou Excel ; ou celle de supprimer et déplacer de manière groupée les emails.
  • Ajout de Cisco IPsec VPN : il offre un accès crypté aux réseaux d’entreprise privés.
  • Nouvel outil de configuration permettant aux responsables techniques de régler rapidement les iPhones de leur entreprise. Il leur est possible de définir un système de mots de passe commun, d’installer les certifications, de régler un réseau virtuel privé ou les options de serveur email, etc. Les profils de configuration peuvent être envoyés par email ou transmis via une adresse web ; ils permettent à l’utilisateur, une fois installés, de profiter de tous les services de son entreprise.
  • App Store : C’est l’endroit où pourront être téléchargées toutes les nouvelles applications (payantes ou gratuites) pour iPhone et iPod Touch. Les entreprises peuvent créer des pages privées uniquement accessibles par leurs employés.
  • La sortie du SDK est l’occasion pour Apple d’annoncer les premiers jeux développés avec : Touch Fighter et Spore, d’Electronic Arts. On peut aussi s’attendre à voir venir Super Monkey Ball, de Sega. Concernant les logiciels, on prévoit la messagerie instantanée AIM, l’application médicale Epocrates, et le logiciel de manipulation multi-touch d’images en temps réel Touch FX.

SDK

  • Les développeurs ont accès aux quatre couches du système : Core OS, Core Services, Media, et Cocoa Touch. Ils pourront donc utiliser l’interface multi-touch de l’iPhone, sa technologie d’animation, sa capacité de stockage, son accéléromètre, ou la géolocalisation.
  • Parmi les outils de création d’applications on trouve Xcode, l’environnement de développement pour Mac OS X ; un gestionnaire de projet ; un outil de débuggage graphique ; un constructeur d’interface supportant le glissé déposé et permettant la prévisualisation live ; quelques outils pour surveiller et optimiser en temps réel la performance des applications ; un simulateur d’iPhone pour lancer et débugger les applications.
  • Apple retient 30 % des ventes sur toute application qui sera proposée sur son App Store. Celles p roposées à titre de freeware ne sont bien entendue pas taxées. Les applications créées par des développeurs tiers ne pourront être proposées que via cet App Store, sous réserve d’approbation par Apple. Bien sûr, les logiciels de déblocage de la carte SIM ne seront pas acceptés.
  • Excepté pendant la phase beta où les développeurs pourront avoir un accès gratuit au SDK, le kit est facturé 99 $ par an, 299 $ pour les entreprises.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés