On sait enfin pourquoi le client officiel de Direct Connect semblait ne plus évoluer et laisser place à des versions améliorées comme DC++. C'est tout simplement que Jon Hess, son développeur, a choisi de revoir entièrement sa copie en offrant un tout nouveau moteur à l'une des plus fortes communauté Peer-to-Peer du moment.

Cette révision de Direct Connect risque de semer le trouble parmi les utilisateurs. Très inspirée par DC++, elle en reprend la fonctionnalité qui avait été le plus critiqué : la connexion sur plusieurs hubs en même temps.

Direct Connect n’est pas en effet un réseau traditionnel comme on en a maintenant pris l’habitude, avec une architecture entièrement décentralisée et une absence totale de thématiques et de règles. Non, Direct Connect est au contraire un réseau soumis à de grandes contraintes, où les utilisateurs se divisent en hubs qui sont des sortes de salons de partage de fichiers, généralement orientés autour d’un thème ou d’une nationalité. On navigue ensuite dans le hub comme sur un réseau local, en téléchargeant au hasard des rencontres de fichiers, ou en utilisant le moteur de recherche intégré.

Mais jusqu’à présent, il était impossible avec le client officiel de se connecter sur plusieurs hubs simultanément, les administrateurs de hubs préférant que la vitesse d’upload de leurs invités ne soit pas partagée avec les voisins. La version 2 de Direct Connect reprend finalement l’initiative contestée de DC++ qui avait osé, avec succès, ouvrir cette fonctionnalité.

Voici les changements rapportés pour cette nouvelle version :

  • Client complètement ré-écrit par rapport aux anciennes versions
  • Connexion multiples aux hubs
  • Recherches multiples
  • Filtrage des hubs
  • Plafonnement de la bande passante
  • Toute nouvelle interface supportant un mode mono ou multi-fenêtré
  • Nouveau core C++ avec une interface C#

Site Officiel :

www.neo-modus.com

(merci à Atmaniak pour l’info)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés