Annoncée depuis quelques semaines, la version Pro d'eDonkeybot est dèsormais disponible pour une somme de 10 dollars, soit environ 11 euros. Moins qu'une réelle avancée pour le bot, il s'agit davantage de la version 1.21 révisée pour amoindrir son impact sur le réseau eDonkey.

En attendant un éventuel test de cette version Pro, voyons ce qui est apporté sur le papier par cette version payante du logiciel.
Tout d’abord, quelles sont les véritables inovations de cette mouture ? Ce sont surtout au niveau du traitement des listes de serveurs que se situent les nouveautés. En effet, il est désormais possible de filtrer la liste en amont, avant la première connexion, et de s’assurer continuellement de la disponibilité des serveurs. Pour les transferts eux-mêmes, les usagers du cable ayant une limite d’upload à ne pas dépasser trouveront une fonction leur permettant de limiter le traffic sortant. Atout intéressant, eDonkeyBot Pro permet d’effectuer des copies de sauvegardes automatiques des fichiers part.met, ce qui permet en cas de plantage d’eDonkey de continuer ses téléchargements sans dommage. Enfin, il est dèsormais possible de programmer le lancement du logiciel au démarrage de l’ordinateur, et la compatibilité avec la version 16.60 d’eDonkey est mieux assurée.
La fonction la plus visible de ce bot pro est bien sûr le graphique des transferts qui permet de garder en mémoire et de visualiser les fluctuations d’upload et download.

Par rapport au tout récent Adrenalin (que vous trouvez gratuitement disponible sur Ratiatum), seul le backup des fichiers part.met paraît réellement intéressant et inovant.

Une version « Lite » payante d’eDonkeyBot 1.21

Face aux nombreuses critiques qui sont venues ternir l’image d’eDonkeyBot, cette nouvelle version Pro se devait d’acquérir la bénédiction des administrateurs de serveurs, ainsi que celles des utilisateurs.
Ainsi, le FGS (Fast Global Search) qui permet d’optimiser la recherche de fichiers sur le réseau eDonkey, est dit environ 10 fois moins nocif que l’ancien FGS de la version 1.21 du bot. Les recherches sont en effet maintenant limitées à une vingtaine de serveurs simultannés, et le temps de latence entre les requêtes a été augmenté pour moins stresser les serveurs chargés d’y donner réponse. Le looking boost, qui effectue une rotation des serveurs pour glanner un maximum de sources de téléchargement, est maintenant doté d’un timing dégressif. Enfin, les changements de serveurs sont maintenant davantage sécurisés pour éviter les abus existants.

Si les compromis effectués en faveur des administrateurs de serveurs paraissent largement satisfaisants, il faudra patienter pour voir quel succès parviendra à obtenir cette version payante du logiciel auprès des utilisateurs.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés