Lancée fin 2002, la version MMOG des Sims, basée sur un abonnement mensuel, n’a jamais suscité de réel engouement auprès des joueurs, et cela malgré le succès de la série offline. Electronic Arts a donc pris les mesures qui s’imposaient.

D’abord en rendant le jeu gratuit… ou presque. Electronics Art semble vouloir faire payer les utilisateurs pour l’acquisition d’un terrain ou d’objets de la même manière que Linden Lab fait payer les utilisateurs de Second Life. Ensuite, en regroupant les 12 villes de Sims Online dans une seule même « EA-Land City », 100 fois plus grande que la taille précédente des villes. Un widget (Yahoo, Google, Facebook, ou même pour iPhone) a d’ailleurs été crée pour l’occasion. Il permet de voir qui est en ligne.

Il est aussi question d’introduire les contenus personnalisés. « Dans le jeu Sims originel, le but était de vous laisser personnaliser le jeu complètement, mais dans EA-Land, vous pouvez voir et acheter les personnalisations d’autres joueurs » explique Luc Barthelet, de Maxis. « Les joueurs ont déjà uploadé des centaines de pièces de contenu personnalisé. Je m’attend à ce qu’au cours de l’année, tout le contenu du jeu soit remplacé de par le contenu personnalisé. » Il s’agirait autant de permettre l’import de sculptures en bitmaps (soumis à l’approbation des administrateurs), que de permettre aux joueurs de créer leurs propres skins à l’instar de Sims2.

Les règles économiques aussi ont été repensées, pour se rapprocher d’un modèle à la Second Life. « Trop d’utilisateurs étaient milliardaires, et le but du jeu était essentiellement axé sur le moyen de soutirer le plus d’argent à Maxis. Je peux maintenant dire avec satisfaction que nous avons réparé l’économie sur EA-Land. Cela implique de nombreuses fonctionnalités, de la mise en place d’un marché de l’immobilier, dans lequel les utilisateurs peuvent facilement acheter ou vendre des lots aux autres, à la création d’un marché dynamique où les prix des objets achetés de Maxis sont basés sur l’offre et la demande, permettant aux magasins et entrepreneurs de gagner leur vie. Nous offrons aussi aux utilisateurs la possibilité d’acheter des simoleans directement de Maxis. Si il n’y a aucune obligation en la matière (nous donnons aux inscrits des simoleans chaque semaine), ça peut aider les nouveaux utilisateurs à construire la maison de leurs rêves plus vite grâce à une simple transaction paypal sécurisée. »

Cette nouvelle version de Sims Online n’ouvrira que dans quelques jours. En attendant, les anciens utilisateurs peuvent réactiver leur compte et l’essayer dans une ville appelée « Test-Center 3 ». Si le Sim des anciens utilisateurs a de grandes chances d’avoir disparu, ces derniers pourront néanmoins récupérer leurs privilèges gagnés si ils s’inscrivent au cours du mois, et se verront offrir un lopin de terre gratuitement, afin de s’octroyer les meilleurs emplacements avant l’ouverture complète au public.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés