A quoi ressembleront les portables du futur ? Peut être à quelque chose dans la trempe de ce sur quoi planche actuellement Nokia, en étroite collaboration avec l’Université de Cambridge. « Morph », c’est le nom de baptême de ce tout nouveau concept tirant profit des dernières avancées en matière de nanotechnologie. L’idée est de réduire les composants électroniques à tel point que 10.000 transistors pourraient tenir sur un pauvre petit poil de mouche. Dès lors, il serait possible de le replier comme un porte-feuille, de lui donner la forme d’un bracelet ou même de le porter fièrement comme un pin’s.

Le tout serait tactile, flexible, transparent, et, bien sûr, superhyrodphobique, ce qui signifie que vous pourriez lui verser une bonne cuillère de marmelade de citron sans qu’il s’en retrouve incommodé et que vous ayez à la nettoyer à l’aide d’un microscope et d’une brossette en poils de mouche. Morph est pour l’instant à l’état de projet et Nokia ne promet sa première apparition sur le marché des téléphones haut de gamme qu’en 2015. D’ici là, on aura bien eu un nouvel iPhone pour frimer devant la machine à café.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés