Souvenez-vous, il y a trois jours, nous avons expliqué dans cet article comment le sénateur Orrin Hatch proposait de détruire à distance les ordinateurs possédant un contenu illégal. S'il veut rester en accord avec lui-même, il devrait alors faire griller le serveur hébergeant son propre site. Explications...

Le site personnel du représentant de Utah au Sénat américain utilise une application javascript non enregistrée, développée par la société Milonic Solution. Le coût d’une licence pour ce programme est normalement de 900$. Cependant, pour un usage non-commercial la licence est offerte, à condition de se faire enregistrer et de fournir un lien vers le site de Milonic, ce qui n’était pas le cas ici !

L’affaire, qui porte bien évidemment à sourire, a été découverte par Laurence Simon, un administrateur système au chômage n’ayant pas hésité à mettre en application les propres paroles du sénateur Hatch :  » Il faut gentiment les mettre en garde deux fois, ensuite il faut détruire leur ordinateur  » en envoyant un mail d’avertissment à ce dernier.

Dès le lendemain, la firme britannique recevait de la part du staff du sénateur une demande d’enregistrement en bonne et due forme ! Enfin, un malheur n’arrivant jamais seul, un des liens du site a été détourné vers un site porno.

Espérons que ces déboires donneront matière à réfléchir à ce sénateur si va-t-en-guerre contre les pirates informatiques.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés