Grand absent de la vente de musique sur Internet, Sony Music corrige le tir et cible pour son arrivée le marché d'outre-manche. Les nombreux et célèbres artistes signés par la firme verront donc bientôt leurs oeuvres mises légalement à la disposition des internautes.

C’est OD2, la société anglaise fondée par l’ex-Genesis Peter Gabriel, qui se chargera de la diffusion des œuvres de Sony Musics. Loin d’établir des plans sur la comète, OD2 a su garnir son escarcelle des plus grandes maisons de productions telles EMI/Virgin, BMG, Warner ou encore Universal. Quelques labels indépendants complètent une offre orientée « grand public », ce qui au final constitue une manne de quelques 200.000 chansons au choix pour le client internaute.

Dotmusic.com (filiale de British Telecom), Ministry of Sound, les sites web anglais de la chaîne MTV, mais encore Tiscali et Freeserve, fournisseurs d’accès à Internet, associés à OD2, répandront la bonne parole du téléchargement légal des œuvres figurant sur le catalogue. Plus que prend le pas sur l’iTunes d’Apple, c’est bel et bien la lutte contre le piratage qui motive Sony (et les autres majors) à faire usage de la technologie et des infrastructures d’OD2 pour promouvoir ses artistes, vendre des albums, et engranger des bénéfices.

iTunes et OD2 envisagent d’ailleurs d’élargir leurs services respectifs aux contrées non anglophones d’ici peu. Le temps de roder une formule naissante, et probablement aussi d’un changement des mentalités…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés