Les maisons de disque continuent leur bataille contre les sites dits illégaux. Dernier en date, le site Paroles.net, qui regroupait des textes d'artistes du monde entier !

Les maisons de disques poursuivent la lutte contre les sites « pirates ». Le site Paroles.net (site d’un particulier passionné) a dû retirer presqu’un millier de textes à la demande d’EMI. L’ajout de nouveaux textes lui était déjà officiellement interdit depuis le 10 février dernier.

Mais le nettoyage du site est encore d’actualité : de nombreux textes liés à cette maison de disques sont encore sur ce site, pour la simple raison qu’EMI détient une multitude de labels, rendant l’identification des textes plus complexe. A ce jour, 10 % du site a d’ores et déjà été effacé, et ce n’est sûrement pas fini…

En effet, il faut savoir que la mise à disposition de textes est soumise aux droits d’auteurs. En l’occurrence, ce n’est pas EMI en personne qui a décidé d’attaquer ce site, mais des artistes eux-mêmes qui sont allés voir leur maison de disques. « J’ai voulu obtenir les autorisations mais je n’ai pas trouvé d’organisme qui gère uniquement les textes« , déclare Thierry Legal, webmaster de paroles.net. « Je me suis adressé au Syndicat de l’édition musicale par l’intermédiaire de qui j’ai envoyé 70 demandes à différents labels. J’ai reçu une dizaine de réponses dont quatre refus. »

EMI réplique en affirmant qu’une première lettre recommandée est restée sans réponse, et que même si les la publication de ces textes ne représente pas un manque à gagner, ceux-ci doivent tout de même être diffusés avec l’autorisation de leurs auteurs. « Nous avons fait fermer trois sites et travaillons sur le cas de deux autres« , déclare-t-on du côté d’EMI…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés