Suite à un meeting tenu entre les différents acteurs du web anglais contre le piratage, les "antipiracy group" pourrons désormais travailler en liaison directe avec les fournisseurs d'accès internet (FAI) pour un retrait plus rapide des fichiers illicites.

C’est après une année 2002 marquée par de nombreux retraits de fichiers illégaux et une collaboration étroite du BPI (British Phonographic Industry) et de l’ISPA (Internet Services Providers’ Association, association rassemblant les fournisseur d’accés internet anglais) qu’intervient cette décision.

Convaincue (apparement) des méthodes d’investigations et de détections dévellopées par le BPI, les FAI britanniques favoriserons désormais les retraits rapides des fichiers signalés pirates sur les sites web, en mettant en contact directement les hébergeurs et les unités anti-pirate.

Plus je télécharge moins, moins je coûte plus…

« …certains fournisseurs d’accés ont une surcharge de bande passante causée par le téléchargement illégal de MP3. D’autre part, outre que celà est extrêmement coûteux pour pour les FAI, cela réduit la qualité de la bande passante pour les autres usagers et les autres services disponibles. » a déclaré Jollyon Benn, un cadre du service antipirate de la BPI.

S’il est évident que le téléchargement massif de fichier illégaux allourdi la charge de données à transporter pour un FAI, ils ne faut pas oublier que l’essor actuel des abonnements haut-débit y est aussi fortement lié… Autrement dit, le piratage (toutes proportions gardées) est actuellement source de profit pour les FAI.

Peut mieux faire…

Rappelons cependant que le P2P n’utilise absolument aucun espace web chez un hebergeur conventionnel, puisqu’il met en contact les utilisateurs directement entre eux ; seule la bande passante (sic) est utilisée.

La majorité des échanges s’effectuant par P2P, on peut donc s’attendre à une rarification progressive des fichiers pirates sur les sites web conventionnels, et à une augmentation des échanges P2P actuels. L’action de la BPI n’aura donc très probablement que peu d’effet sur la consommation globale de la bande passante, principal problème des FAI.

Liens

Le site de la BPI
Le site de l’ISPA (Association des fournisseur d’accés anglais)

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés