L'un des membres éminents de l'organisation DoD (DrinkOrDie), célèbre dans le milieu du piratage de logiciels, vient d'être condamné à près de trois ans d'emprisonnement par la justice américaine. Il s'agit de la première condamnation pour ce groupe qui avait été démentelé il y a quelques mois.

Il s’appelle Barry Erickson, il a 35 ans, et vivait tranquillement en Orégon jusqu’à qu’il soit condamné à non moins de 33 mois de prison ferme, suivis de 2 ans de liberté conditionnelle, pour traffic illégal de jeux, logiciels et films piratés.

Barry était ingénieur chez Symantec, la société éditrice de logiciels de sécurité, et fournissait ainsi au groupe DoD les logiciels de la maison afin qu’ils puissent être vendus sur Internet une fois la protection détournée. Le parquet et l’accusé s’accordent pour évaluer le préjudice entre 2,5 et 5 millions de dollars.

Cette condamnation est le fruit de « l’Opération Buccaneer », qui avait mené à 70 mandats d’arrêts internationaux le 11 mars dernier, dont DrinkOrDie était l’une des cibles privilégiées du gouvernement. En effet, après la disparition de certains groupes tels que le fameux Razor 1911, DoD restait comme l’un des groupes les plus anciens et les plus actifs de la scène warez. Derrière Barry Erickson devraient suivre nombre de condamnations puisque déjà huit autres membres ont plaidé coupable, dont John Sankus, le leader de l’organisation, qui sera jugé le 17 mai prochain.

Pour l’Etat américain, cette condamnation sonne comme un avertissement pour tous ceux qui fournissent illégalement sur Internet des logiciels ou œuvres piratés. La loi devrait d’ailleurs changer aux Etats-Unis pour s’adapter aux nouvelles technologies qui rendent ces pratiques très aisées…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés