L'histoire se termine plus tôt que prévu. Elle avait commencé par un fort ralentissement des sites et services hébergés par Free/Proxad, puis par une mesure radicale prise par ces derniers : interdire l'accès aux abonnés Wanadoo sur leurs serveurs. Ceci dans le but de libérer de la bande passante sur le peering pour ses propres abonnés lésés. Il semble que tout soit rentré dans l'ordre en soirée.

La célèbre Grenouille qui annonce aux internautes la météo du net, vient en effet d’être avertie par France Telecom que l’opérateur historique souhaitait débloquer la situation.

Ainsi le peering (la liaison entre les plateformes Proxad/Free et France Telecom) passera normalement dès demain soir de 1 Gbps à 2,5 Gbps pour assurer un traffic fluide entre les deux concurrents.

L’histoire ne dit pas ce qui a provoqué cet accord, mais le battage médiatique d’aujourd’hui et le banissement des utilisateurs de Wanadoo (ultime solution, selon Free) n’y sont certainement pas étrangers…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés