Ancienne filiale de Ubisoft qui a revendu ses parts en milieu d’année dernière, l’éditeur français Gameloft annonce jeudi être devenu officiellement le leader mondial du jeu vidéo sur téléphones mobiles. Une victoire de plus pour la famille Guillemot, Gameloft étant toujours géré par Michel Guillemot, l’un des frères géniaux de la famille bretonne. Le groupe a publié un chiffre d’affaires pour le 4eme trimestre 2007 de 25,8 millions d’euros et a connu une croissance annuelle de 40 %, devant ses principaux concurrents.

L’annonce n’a pourtant pas suffit à redonner le moral aux actionnaires après une dégringolade spectaculaire et continue du titre depuis la fin de l’année dernière, où malgré ses performances Gameloft avait déçu les attentes des investisseurs. A la mi-journée jeudi, le titre perdait encore 2 % et se négociait autour des 2,90 euros, contre plus de 7 euros en novembre 2007. Une valeur qui semble étrangement faible au regard de l’attrait du public pour les jeux vidéo et du succès quasi assuré des prochaines générations de jeux sur des plateformes plus performantes.

Gameloft s’attache donc ce matin à rassurer les investisseurs. « Nous avons dépassé nos concurrents et notre croissance a été plus forte que celle du marché ; notre position de numéro un mondial confirme la progression de Gameloft sur le long terme« , affirme Michel Guillemot, le Président du groupe. « Ce marché continue de croître à très grande vitesse et en 2011, ce seront 4 milliards de consommateurs qui auront potentiellement accès à nos jeux, sur des téléphones toujours plus perfectionnés, et nous allons rester l’acteur de référence du jeu mobile« .

Pour 2008, Gameloft mise sur les nouvelles générations de plateformes mobiles, avec en particulier les jeux sur l’iPhone, la Ngage/OVI et la plateforme Google Android.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés