Comme prévu, MySpace lance sa plateforme de développement aujourd’hui pour une phase de test. Les programmeurs ont donc maintenant accès à toutes les données publiques des profils (intérêts, région, liste d’amis) afin de créer de petites applications pour le portail. Ils ne peuvent en revanche utiliser les informations des profils privés, à moins d’être acceptés comme amis par ces derniers. Les applications soumises (en HTML, JavaScript, ou Flash) feront l’objet d’une évaluation avant de pouvoir être intégrées à la plateforme.

MySpace avait déjà autorisé l’intégration de widgets, mais la différence ici est que celles provenant de sa plateforme de développement apparaîtront début mars dans une gallerie d’applications officielle que les utilisateurs pourront parcourir. Les développeurs ont donc un mois pour créer leurs applications et les tester.

Notons aussi que comme MySpace s’est rallié à OpenSocial, toutes les applications déjà développées pour de nombreuses autres plateformes, comme Orkut, IMEEEM, ou Friendster, deviendront compatibles avec son extension. Facebook ne fait pas parti d’OpenSocial. Kyle Brinkman, qui dirige la plateforme de développement de MySpace, a néanmoins promis que de nombreuses applications présentes dans Facebook se retrouveront sur son réseau social, avec un côté plus « MySpace ». Les revenus éventuellement dégagés des applications pour MySpace reviendront intégralement à ceux qui les ont crée.


Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés