Toshiba joue ses dernières cartes pour sauver le HD DVD. Après l’abandon de Warner, l’érosion de ses alliés, et la désaffection de quelques studios, le fabricant décide de porter le HD-A3, son dernier lecteur standard, à 140 $. Pour rappel, le prix le plus bas auquel on pouvait trouver un lecteur HD DVD était jusque là plafonné à 200 $. 100 $ chez Wal-Mart, mais pour une campagne de promotion temporaire. Seulement, les consommateurs suivront-ils ? Les clients un minimum informés sur le sujet n’auront aucun mal à tomber sur l’avis de nombreux observateurs, qui ont déjà signé l’arrêt de mort du format HD DVD.

La position du fabricant est extrêmement délicate ; son crédit s’est en évaporé. Rendre ses lecteurs bon marché est une chose, mais il sera toujours capable de ne lire que 30 % de la production cinématographique. Le choix reste donc très limité. Casser les prix augmentera sûrement son panel de clients, mais sûrement pas dans une mesure qui soit capable de renverser la vapeur.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés