On ne peut pas dire que Noël ait été particulièrement généreux cette année avec l’industrie du disque. Bien entendu, la semaine de vente de Noël a été celle où les ventes de disque ont connu un bond formidable, hausse de 42 % par rapport à la semaine précédente, mais si l’on compare avec les autres années, cela n’est pas si mirobolant que ça.

Il s’est vendu 83,9 millions d’albums aux Etats-Unis d’après les chiffres de Nielsen Soundscan. Or, cela représente 21 % de moins que ceux vendus sur la même période en 2006. C’est un trou considérable, surtout si l’on considère que les chiffres de l’industrie du disque n’ont connu un déclin que de 11,6 % entre 2002 et 2006, pendant que ceux de l’industrie cinématographique restaient plus ou moins stable, et ceux des jeux augmentaient d’un petit 6 %.

Le CD commence à être passé de mode, et le business de l’industrie migre peu à peu vers le net. Le problème, c’est que la musique numérique ne constitue pas vraiment le cadeau « idéal » à offrir à ses proches de par sa nature dématérialisée. Il faut bien avouer que l’éventualité d’offrir un bon de téléchargement ne possède pas (encore ?) le charme d’un objet palpable.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés