Pascal Nègre, président de la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) et patron d'Universal Music France essaye de faire pression pour qu'une approche par les FAI soit effectuée pour filtrer les MP3. Il demande en fait que ceux-ci bloquent purement et simplement l'échange de fichier, au moins en ce qui concerne la musique.

D’après lui seul un filtrage venant des founisseurs d’accès à Internet (FAI) pourrait être efficace, ce qui prête à sourire puisque ça revient soit à empêcher tout échange par peer-to-peer voire tout téléchargement à partir de sites web, soit à être capable de briser en temps réel un cryptage de données car de nombreux systèmes P2P font circuler les données sous forme cryptée.

Il demande par ailleurs une révision du droit à la copie privée, notamment à une seule copie par CD original.

De bien grandes ambitions sur un sujet plutôt controversé quand on connaît les publicités émises par les FAI eux-mêmes…

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés