C’est ce qui s’appelle une mauvaise opération pour le vendeur. Il y a deux ans, Openwave rachetait la société française Musiwave 95 millions de dollars. C’était avant que le marché des sonneries ne commence à montrer des signes de fatigue, et avant que l’industrie du disque ne réalise que ça n’était pas ces gadgets sonores mobiles qui allaient la placer sur de nouveaux gisements d’or. Deux ans plus tard, Microsoft vient de confirmer le rachat de Musiwave pour 50 millions de dollars, soit presque deux fois moins cher que ce qu’avait déboursé Openwave…. à une époque où le dollar était plus fort.

Sur les six premiers mois de l’année, Musiwave a doublé sa perte opérationnelle avec 11,5 millions d’euros de perte. Microsoft le rachète pourtant 46 millions de dollars, et prend à sa charge les 4 millions de dollars de dettes de la société. Si Microsoft réalise cette acquisition, c’est certainement moins pour la rentabilité intrinsèque des activités de la société que pour ses relations excellentes avec les labels et les opérateurs.

Le géant de Redmond doit déjà penser à la reconversion de Musiwave dans une stratégie de synergie avec le Zune Marketplace, qui permettrait à Microsoft de proposer une plate-forme de téléchargement mobile pour son baladeur multimédia. Voire même un ZunePhone aux capacités musicales étendues par des services Musiwave.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés