Ce n'est pas encore appliqué au peer-to-peer, mais il n'est pas interdit de rêver qu'il le devienne un jour. Fast-Talk est un moteur de recherche unique au monde, né de cinq années d'étude à l'Institut Technologique de Géorgie, capable d'effectuer des recherches au sein de fichiers audio. Une révolution est en marche...

Ce qui fait la force de Fast-Talk par rapport à ses concurrents est l’exploitation et la recherche dans des fichiers audio. Pour ce faire, Fast-Talk analyse et indexe les différents phonèmes reconnus dans le fichier. Ces phonèmes sont l’ensemble des sons de base qui permettent de s’exprimer dans une langue. L’anglais américain est ainsi composé de 39 phonèmes. Par exemple, les mots « peer to peer » se traduisent « P IH R . T UW . P IH R  » en phonèmes (faites-vous même l’essai avec ce site).

Partant de ce constat, Fast-Talk procède de façon logique. Il traduit d’abord l’expression recherchée en phonèmes, puis confronte le résultat aux phonèmes connus dans l’enregistrement, et retourne enfin le résultat en indiquant à quel moment se trouvent les mots cherchés.
D’après les tests réalisés par InfoWorld, les résultats seraient bluffants et Fast-Talk serait même capable de reconnaître de l’anglais parlé avec un accent étranger. Mais il est par contre nécessaire de « tricher » avec le moteur de recherche pour les noms propres, en écrivant le mot en phonétique (par exemple : ‘Zhawn Powli’ pour rechercher ‘Jean Paoli’).

Les développeurs pourront trouver Fast-Talk en toolkit pour C++ ou pour d’autres langages sous forme de COM (Component Object Model). L’API supporte le multithreading, ce qui permet par exemple de traiter la recherche avec un processeur et l’indexation des phonèmes avec un autre. Une utilisation hors-Windows est également envisageable.

Mais pour l’instant aucune application destinée au public n’existe, puisque c’est essentiellement le marché des entreprises qui est visé par Fast-Talk Communications. En effet, les centres de traitements d’appels (ou call centers) se montrent particulièrement intéressés par l’idée puisqu’elle leur permettre par exemple de vite trouver les réponses déjà données par des techniciens de l’entreprise sur un sujet précis.

Bien d’autres applications sont envisageables, et pourquoi pas celles du peer-to-peer ? Si l’on met de côté la recherche de fichiers musicaux pour laquelle la technologie demande certainement beaucoup d’améliorations, on peut imaginer pouvoir rechercher demain des cours, des conférences ou des films, à partir de mots clés qui y seraient prononcés…

Pour en savoir plus :
http://www.infoworld.com/articles/ap/xml/02/12/16/021216apfastalk.xml

Site officiel :

http://www.fast-talk.com/

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés