Au mois de septembre la Bibliothèque Nationale de France signait un accord avec Safig. Celui-ci avait pour but de numériser 300.000 ouvrages sur 3 ans, à destination de son programme Gallica. Aujourd’hui, c’est une nouvelle mouture de son site que la BnF présente, nommé simplement Gallica 2. « Une modernisation de Gallica dont la version actuelle date de 2000 s’avérait nécessaire » peut-on lire sur son site. Pour l’instant, les deux portails coexistent et la fermeture de la première version n’est prévue qu’en 2008, lorsque Gallica 2 sera optimal.

Alors, cette version, qu’apporte-t-elle de neuf ? D’abord, l’intégration de nouveaux types du documents. En plus des 90.000 livres déjà entreposés par Gallica, on trouvera sur Gallica 2 des images, des revues, des articles de presse, des documents sonores, des cartes et des plans. Ensuite, la « textualisation » de certains ouvrages permettant la recherche à l’intérieur de ceux-ci, chose impossible lorsqu’ils étaient affichés en image. Cette métamorphose sera appliqué progressivement à l’ensemble de la base.

On annonce aussi quelques nouvelles fonctions en cours d’élaboration, comme la recherche avancée, le zoom, et « certaines fonctions de l’espace personnel ». La BnF compte mettre en place un système de sauvegarde des copies numériques nommé Spar (Système de préservation et d’archivage réparti). Cet outil, qui devrait être capable de « procéder aux transformations nécessaires en cas d’obsolescence technologique des outils informatiques de restitution » a pour seule prétention d’assurer la pérennité des formats des documents, si le JPEG devenait par exemple un jour désuet. Au total, cette modernisation lui aura coûté la bagatelle de 26 millions d’euros.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés