Mininova se cherche-t-il une légitimité ? Le site de liens Bittorrent le plus utilisé au monde vient de signer un premier partenariat avec le producteur d'une série télévisée, qui souhaite profiter de la notoriété de Mininova pour faire connaître sa production et atteindre très vite le maximum de spectacteurs. Un modèle d'avenir ?

« Nous reconnaissons chez Red Band que les sites de téléchargement comme Mininova sont un moyen de distribution, avec lequel nous pouvons conclure un partenariat et un véritable accord de participation« . C’est par ces mots que Red Band Film Company LLC annonce le premier accord jamais intervenu entre un producteur audiovisuel et un site réputé « pirate ». « Avec cet accord« , précise la société, « Mininova gagne une crédibilité pour l’avenir en tant que partenaire des producteurs de contenus, réfutant ainsi que de tels sites sont des « pirates » qui cherchent uniquement à casser les droits d’auteurs« .

Casey WilsonLes deux entités se sont associées pour faire la promotion de la série Pariah Island, une comédie actuellement en préparation qui parodie les émissions de TV réalité et en particulier Koh Lanta (Survivor). La série est tournée en haute-définition, avec un budget de 175.000 à 250.000 $ par épisode de 30 minutes. Pour rentabiliser l’investissement, Red Band mise sur un modèle publicitaire diversifié, baptisé « Hypersponsoring« , qui proposera aux annonceurs trois types de publicités. Il s’agira d’abord de spots traditionnels de 15 ou 30 secondes, et aussi d’incrustations de logos animés ou des placements de produits dans le scénario et la mise en scène. Ces publicités-là seront attachées directement à la vidéo, quelque soit le format. Mais Red Band prévoit aussi des actions scriptées et des éléments cliquables au coeur des vidéos, notamment grâce au format Flash (mais aussi sans doute sur Joost et d’autres plateformes IPTV). Par exemple, des noix de cocos seront cachées dans certaines scènes, et les spectateurs pourront cliquer dessus pour voir ici une interview, là une scène coupée ou un clip, le tout évidemment sponsorisé par l’annonceur. Un concours des meilleurs dénicheurs de noix de coco sera même organisé pour inciter les spectateurs à participer.

Ces versions totalement interactives seront accessibles en streaming sur le site officiel de la série, mais Red Band compte bien multiplier la visibilité de Pariah Island en utilisant tous les moyens possibles, y compris le piratage. Il s’agira alors de versions non interactives dont les publicités seront insérées directement dans le fichier vidéo. « De notre côté, on compte bien accueillir à bras ouvert le piratage des épisodes de Pariah Island« , explique le producteur, « et compter (autant que possible) chaque épisode ‘téléchargé illégalement’ comme un ‘visionnage’ d’un épisode« . « Puisque les annonceurs payent par le nombre de visionnages, plus il y a de téléchargements, plus il y a de revenus. Et ça veut dire plus d’épisodes de Pariah Island« . Le partanariat prévoit que Mininova fasse la promotion de Pariah Island sur son site, à travers notamment des bannières. En retour, le logo de Mininova sera incrustré sur la série.

L’objectif de Red Band, dont c’est ici la première production, est d’atteindre 1 million de spectateurs pour chaque épisode. Mininova, qui fait partie du top 100 des sites les plus visités au monde, compte à tout moment entre 5 et 6 millions d’utilisateurs en train de télécharger et partager des fichiers.

Par ailleurs, Red Band prévoit de vendre les épisodes sur iTunes, de proposer leur visionnage en qualité DVD par abonnement, et de proposer toute la première saison en DVD à la fin de la saison, avec nombre de bonus en prime. Le fait d’avoir immédiatement tourné en HD permettra aussi à la production, en cas d’accord, d’être diffusé sur des chaînes de télévision traditionnelles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés