Napster, l’ancienne plateforme de peer-to-peer reconvertie dans la musique légale annonce une nouvelle version de son service qui serait entièrement basée sur le Web : Napster 4.0. Elle devrait permettre aux utilisateurs d’écouter les morceaux en streaming à partir de son portail, sans avoir besoin de téléchager quelconque programme, un peu à la manière de Deezer.

Napster a toujours défendu un modèle d’abonnement dans lequel les utilisateurs payaient 10 à 15 $ par mois pour pouvoir accéder au contenu desservi par son application. Mais ses limitations le rendaient encore peu attrayant par rapport aux plateformes concurrentes. Le site espère donc avec cette initiative s’attirer une masse de clients encore peu enclins à débourser ce forfait pour se heurter à ses nombreuses restrictions.

En plus de l’écoute streaming, Napster 4.0 offre un système de recommandation – un outil décidément bien à la mode – ainsi que la possibilité « de l’intégrer facilement aux périphériques électroniques des consommateurs ou aux sites Web tels que les plateformes sociales ». Cette ouverture annonce donc l’investissement d’un terrain où même Snocap, la plateforme de vente sur MySpace, affiche une détresse certaine en annonçant le licenciement de 60 % de son effectif.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés